FilmMusicalPetit & Grand EcranScience-Fiction

Turbo Killer: le film Blood Machines Pt 2/2

Blood Machines est-il un clip ou un film

Je n’avais pas du tout entendu parler de BLOOD MACHINES, c’est en lisant S!CK magazine que je suis tombée dessus. Sorti en 2016, cette œuvre est classée en tant qu’ovni audiovisuel car même si c’est un film, on ne sait pas dans quelle catégorie le classer: art, clip de musique, film? Même moi, j’ai un doute, mais je le classe dans film.

Commençons par le commencement: l’histoire raconté dans Blood Machines nous vient de Seth Ickerman, le pseudonyme du duo français de musique électronique Raphaël Hernandez et Savitri Joly-Gonfard.

Ils avaient en quelque sorte mis les prémices de Blood Machines dans le clip Turbo Killer pour l’artiste Carpenter Brut que je vous ai présenté il y a peu ici. Pour ceux qui n’ont pas lu et regardé mon article, je suis obligée de vous résumer: Turbo Killer dure plus de 4 minutes, je peux vous dire que le clip colle bien à la musique. On y voit un genre de chasseur poursuivant une très belle femme, pendant qu’une autre exerce une espèce de contrôle mentale via un enchainement de mouvement, comme une danse. En sachant cela, je peux maintenant aborder le court métrage qui en découle, Blood Machines.

Pourquoi je dis que Turbo killer en découle? Parce qu’il reprend le chasseur, la belle femme mystérieuse, l’autre femme qui pratiquera la danse du contrôle et tout le côté vintage, mais en version longue avec du texte. Si on préfère le classer dans la catégorie clip, il faut alors le voir comme un long clip comme cela se faisait à une certaine époque (mais ça revient). Je tiens à préciser que si je vous parle de Blood Machines ce n’est pas pour me la jouer féministe, vous comprendrez en lisant que c’est uniquement pour l’œuvre. Blood Machines est très très particulier, il ne plaira pas à tout le monde.

Voici ce que raconte ce film/clip. Nous sommes en présence de deux hommes, l’un manifestement pilote/mécanicien de vaisseau du nom de Lago, l’autre est un jeune chasseur prénommé Vascan. Deux protagonistes différents, car Lago semble réfléchi et calme, alors que Vascan est l’incarnation du macho sans état d’âme, sans humanité. Vous vous rendrez très vite compte qu’il n’a pas d’émotion face aux événements fantastiques (dans le sens surnaturel) auxquels il assiste, je dirai même que c’est un violeur, bref, il est détestable.

Leur vaisseau, et donc ces deux chasseurs, sont à la poursuite d’un autre vaisseau pour détruire les intelligences artificielles qui en ont pris le contrôle afin de s’émanciper. Évidemment, ils le rattraperont et c’est là que nous ferons la connaissance de nouveaux personnages. D’abord des humaines, au style tribal qui dénotent avec la technologie. Un peu comme des prêtresses, elles sont là pour exécuter une sorte de rite et aider les IA à libérer leur âme. Puis, vient une des âmes libérée du vaisseau (Mima comme dans Turbo Killer), une très belle femme qui s’envole vers l’espace comme pour répondre à un mystérieux appel.

En, fait, tous les vaisseaux renferment une IA femme, après, je ne sais pas pourquoi Tracy reste machine, mais on comprend que machine ou femme, dans tous les cas les hommes n’ont aucun respect (Tracy n’est pas qu’un ordinateur de bord, c’est un objet sexuel, c’est dit explicitement et y’a qu’à voir sa position…).

Je précise que l’utilisation de la croix retournée n’a rien à voir avec du satanisme ou les femmes, c’est juste un symbole que l’équipe aime se servir dans son travail. Voilà, je n’en dirai pas plus pour vous laisser découvrir cette expérience qu’est Blood Machines. Je ne dirais pas que j’ai aimé, mais j’ai apprécié la découverte, car ça reste original et la musique est super.

13/20
Karma
C’est spécial, ce que j’ai évidemment préféré c’est la bande originale!

Karma Shachou

Joueuse de RPG avant tout, elle a pourtant commencé avec Tetris sur les WC. La passion (geek, pas les WC) a persisté sur le blog en 2012 avec rien ni personne, puis, elle a grandi avec de nombreux partenariats et quelques larbins en intérim. Touche à tout, jeux indé/AAA, sauf le sport, les FPS et les MMO (à part SWTOR, une religion de jeunesse), elle poursuit sa route vers la gloire et s'étend même dans d'autres domaines! Par contre, y'a plus de place chez elle: ah les collections!!!

Laissez un commentaire on réagira avec vous!

En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading