GestionStratégieTest

Test du jeu de gestion Gord édité chez Team17

Gord est un jeu de stratégie gestion se déroulant dans un univers folklorique inspiré de la culture slave. Ce jeu nous vient d’un tout jeune studio, Covenant. Dont les membres sont d’anciens développeurs de chez « CD Project  » (Witcher, Cyberpunk 2077). Annoncé en 2021, le jeu est sorti le 17 aout 2023.

Un jeu de gestion sombre et immersif

Gord est un RTS dans lequel nous devrons mener la tribu de l’Aube à explorer des terres sombres, le tout sous la tutelle d’une monarchie aux objectifs douteux.

Le jeu commence lorsqu’un émissaire de cette monarchie vient à la rencontre de notre tribu dans le but d’explorer et de coloniser les terres sauvages. Le tout à des fins économiques: en effet, le monarque veut étendre ses récoltes d’or. C’est donc un peu forcé que nous nous aventurons sur ces terres afin de construire notre premier gord.

Qu’est-ce qu’un gord me diriez-vous? Il s’agit du terme slave pour désigner des villages médiévaux fortifiés à l’aide d’une palissade en bois. Et c’est bien ces gords qui seront au cœur des mécaniques du jeu puisque ça sera à vous de gérer la construction de ce village et d’en gérer la population.

Le jeu s’articule autour du scénario qui sera entrecoupé de différentes campagnes. Chaque campagne démarre de la même façon: Vous êtes accompagné d’environ cinq villageois et il va falloir créer et étendre votre village. Il va falloir commencer par l’installation de la palissade. Celle-ci forme un cercle vous protégeant des invasions extérieures, et à l’intérieur, vous pourrez construire vos premiers bâtiments.

Au commencement, comme dans beaucoup de jeux de gestions, il vous faudra amasser suffisamment de ressources de bases, telles que le bois et le roseau, pour vous permettre de construire et réparer vos constructions. Vous aurez aussi la nourriture que vos villageois devront amasser.

Cette nourriture est fondamentale puisqu’elle permet de maintenir la santé et le moral de vos villageois. Mais que serait un bon gord sans des combattants pour défendre ses villageois?! Vous devrez donc construire des Camps d’entrainement à la hache ou des Champs de tir à l’arc. Ces classes spécialisées au combat serviront à défendre votre gord, mais aussi et surtout à explorer les contrées extérieures.

Nous venons de voir les éléments de base de la gestion de votre gord. Ils sont assez similaires à tout autres jeux de gestion, mais d’autres aspects viennent approfondir le gameplay et appuyer le côté « explorateur slave » du jeu. Par exemple, la gestion de votre foi qui est très importante. Vous pourrez l’augmenter en installant des autels auprès desquels vos villageois pourront prier.

La foi permettra ensuite d’utiliser des incantations, sortes de bonus sous forme de pouvoirs magiques à utiliser dans diverses situations: pour explorer, vous défendre ou attaquer. Les constructions sont visuellement bien faites et collent parfaitement à l’ambiance du titre, comme les Temples funéraires, les Hydromelleries, ou encore les Bania (grands bains d’eau chaude).

Un jeu de gestion à « taille humaine »

La particularité de Gord, c’est qu’il s’agit d’un jeu de gestion « à taille humaine ». Ici pas de grandes citées à gérer, pas de milliers de villageois et de troupes combattantes à déplacer. Tout se limite à notre petit gord et sa dizaine d’habitants.

Les déplacements, approvisionnements et combats se font en temps réel. Pour vous donner un exemple, lorsque vous affectez un villageois à la récupération de bois, vous verrez en temps réel votre villageois se déplacer, couper le bois et votre ressource en bois ne sera comptabilisée que lorsque votre villageois aura acheminé et déposé son tronc d’arbre dans la scierie.

L’élément intéressant dans le gameplay c’est que si par malheur votre personnage se fait attaquer lorsque qu’il ramenait son tronc et que vous lui faites prendre la fuite, celui-ci laissera à terre sa ressource de bois. Ainsi, vous pourrait aller la rechercher, sinon elle ne sera pas comptabilisée. En comparaison, beaucoup de jeux ne montrent pas les étapes, en gros ça se fait automatiquement.

J’ai dit temps réel, mais certains éléments du jeu sont volontairement accélérés pour donner une impression de vie qui défile et une évolution de votre village. Par exemple, la mort naturelle, certains de vos personnages pourront mourir de vieillesse. Mais pour contrebalancer ça, vous aurez aussi des naissances. Ainsi, vous pourrez voir grandir vos petits chérubins, qui au début accompagneront les adultes afin de les aider dans leurs tâches, pour ensuite prendre leur autonomie une fois adulte.

La gestion de votre village étant à échelle restreinte, cela joue beaucoup sur l’immersion, vous vous sentez très vite investit dans le village, le peu d’habitants et le fait que ces derniers aient des statistiques uniques, un nom, et une espérance de vie, cela vous affecte directement quand l’un d’eux disparait.

Une exploration risquée

Rester dans son village à s’occuper des habitants c’est bien, mais l’objectif principal du jeu, c’est l’exploration. Et autant vous dire qu’il va falloir vous y préparer, car en commençant la partie, votre mini map ne dévoilera que votre village, tout le reste, c’est de l’inconnu total.

Les terres sauvages sont peuplées d’hôtes tous aussi peu accueillants les un que les autres. Vous croiserez toutes sortes de créatures comme des loups, des trolls, des cavaliers. Ces derniers seront sur le chemin de votre exploration ou autour de votre village et n’hésiteront pas à dévorer vos villageois partis faire une cueillette sans vigilance.

Pour ces explorations, à chacun sa méthode. Vous pourrez choisir d’y aller en tâtonnant, pour cela, envoyez un ou deux guerriers en éclaireurs qui pourront faire des aller-retours au village pour restaurer leur santé. Ou vous pourrez utiliser une méthode plus barbare et directe en affectant plus de villageois au rôle de guerrier pour foncer tout droit vers votre objectif.

Nous avons parlé des ennemis que vous pourrez croiser sur votre route, mais je n’ai pas parlé des plus effrayants, à savoir Les horreurs. Les Horreurs, autrefois âmes corrompues, sont de puissantes créatures magiques qui veillent à enrayer l’expansion des humains. Toutes les tribus doivent satisfaire leurs exigences ou endurer leurs plaies. Vous êtes libre de ne pas leur prêter attention, mais elles vous porteront en revanche un intérêt d’autant plus particulier dans le but de vous zigouiller!

Que vous ayez trouvé ou non leur repaire, Les Horreurs déchaineront leurs plaies sur votre peuple si vous ne parvenez pas à satisfaire leurs demandes à temps, comme sacrifier un enfant de votre village. Si vous refusez, vous avez toujours l’option de les combattre, mais la victoire est peu probable.

Vous l’aurez compris, le jeu axant son style sur la survie et l’horreur, la plupart des créatures rencontrées vous voudront du mal.

Mais par chance, vous pourrez aussi croiser des passants qui voudront se rallier à votre village en apportant leur savoir-faire. Ou alors, vous croiserez des personnes voulant simplement faire du commerce avec vous. Pour finir, l’exploration sera le moment opportun pour découvrir de nouvelles réserves de ressources à exploiter. Attention toutefois, l’exploration engendre de la folie, il faudra veiller à ses villageois.

NOTE: 14/20 – Gord est un jeu de gestion stratégie qui par son côté très sombre peu semblé peu accueillant. La campagne, en plus d’être très immersive, vous initie en douceur à toutes les mécaniques du jeu.

Gord reste en plus de ça un jeu accessible avec des mécaniques épurées, mais laisse tout de même au titre sa dose de challenge. Ce titre est parfait pour les néophytes de jeux de stratégie, là où des joueurs habitués du genre le trouveront peut-être trop simpliste.

Mention spéciale au fait que le jeu soit totalement doublé en français. Et tout est narré.

💎 Review réalisée à partir d’une version PC.

Points Positifs

● L’ambiance « sombre/horreur » slave.
● Les graphismes.
● L’accessibilité du jeu.
● L’exploration.
● Totalement en français.

Points Négatifs

● Nombre de bâtiments limités.
● (ne pas pouvoir dézoomer)
● Combats limités.
● Trop surveiller la folie des villageois.
● Très vite punitif.

Informations

Sortie: Le 17 août 2023
Langue: Texte en FR
PEGI: 16
Dispo: PS5, PS4, PC, Series, One
Éditeur: Team17
Développeur: Covenant.dev
Mode: Solo

💜 Aidez-nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu:

Charles

Le tout premier larbin de Karma. Passionné de jeu vidéo, mais aussi du Japon et de bons livres. Il affectionne les jeux de combats, aime aussi les shmup et les RPG. Il s'est mis sur le tard à FFXIV, mais depuis, c'est devenu un mania du commerce. Les affaires avant tout! C'est une aide utile en ce qui concerne le rétro gaming, mais il a un emploi du temps de ministre.

Laissez un commentaire on réagira avec vous!

En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading