GestionSimulation de vieTest

Test du jeu vidéo Moving Out 2 chez Team 17

Si vous êtes comme Charles, ma sœur et moi, on s’est bien éclatés (et engueulés bien sûr) sur Moving Out. Alors la venue de Moving Out 2 était très attendu. Le titre est toujours développé par SMG Studio et édité par Team17. À vos cartons.

FART, PROUT et associés

Nous avons donc affaire à une suite. Cependant, étant donné le genre (gestion/simulation), ce n’est pas une suite directe avec une histoire à réellement suivre. Vous pouvez vous lancer dans l’aventure sans problème. Par contre, qui dit suite, dit nouveautés.

Vous retrouverez les PROUT Ryu et Sidney, quant aux autres personnages, ils seront de toutes nouvelles recrues.

Bien que certains personnages soient en supplément payant, vous aurez une grande variété de choix de personnages toujours aussi loufoques. Vous pouvez les déverrouiller en dénichant des caisses de personnages et changer leur apparence avec celles de style dissimulées un peu partout dans le jeu. Et c’est ça qu’on aime, découvrir des personnages improbables que l’on peut choisir de jouer en fauteuil roulant. En plus de toujours peaufiner le ton absurde, cela donne l’air de rien le jeu inclusif.

Pour revenir aux nouveautés, Les Furniture Arrangement and Relocation Technicians, F.A.R.T, iront au-delà de leur dimension, traversant une série d’autres univers particulièrement déroutants et différents des leurs. Le boulot, c’est le boulot. Préparez-vous donc à voyager au-delà de Packmore.

Pour ceux qui débutent, mais aussi pour les autres, car il y a de légères différences, vous pourrez faire le rapide tutoriel. Ensuite, Smooth Move (votre entreprise) vous priera de reprendre le travail.

La recette de la réussite en version améliorée

Dès lors, vous remarquerez, au travers de la cinématique ou des dialogues, que le titre a conservé son humour. Bref, les choses sérieuses commencent. On découvre la map, on retrouve notre brave camion et c’est parti pour se diriger vers notre premier client. Les logements à déménager (ou emménager) iront crescendo en difficulté. Et oui, si on peut rigoler parce qu’au fond il n’y a pas de limites à la casse et au non-respect des objets des clients, il y aura tout de même matière à réfléchir!

Je vous explique. Dans un premier temps, le plus simple c’est d’au moins aller au bout du temps imparti avant la fin du chrono. Ensuite, vous pourrez essayer de faire mieux pour atteindre le chrono d’or (au lieu de celui d’argent ou de bronze). Puis, vous pourrez tenter d’obtenir des étoiles en réussissant des défis farfelus. Quand on joue à plusieurs, autant dire que les défis du genre « ne pas casser le vase » ou « ne pas casser les vitres » sont plutôt compliqués. Si vous vous demandez à quoi servent ces fameuses étoiles, vous le saurez plus tard dans le jeu.

Mais c’est aussi ça qui fait le sel du jeu, rigoler ou pas, tout en trouvant la meilleure position pour jeter un objet. Ou réaliser un saut pour traverser plus vite une piscine, ou encore tourner dans le bon sens et au pixel près un énorme canapé d’angle pour le faire passer par un minuscule couloir.

Et, je le rappelle, il faudra ranger un minimum les objets dans le camion sinon ils ne passeront pas tous dedans. Détail qui a son importance puisqu’un objet qui n’est pas correctement dans le camion n’est pas comptabilisé.

On remarquera que les niveaux sont plus variés que dans l’opus précédent, c’est tellement une bonne idée les mondes interdimensionnels. Sans dévoiler en détails ce que vous y trouverez, vous pourrez aller à PleinChâteau pour un dépaysement médiéval. À PleinConfit, vous aurez de la nourriture plein les mirettes. Et pour finir, Coffropolis vous plongera dans la technologie. Désormais, il y a la notion de tri des objets. C’est-à-dire qu’à l’occasion, tous les objets n’iront pas tous dans le même camion. Donc, vous l’aurez compris, les niveaux proposeront du gameplay différent.

NOTE: 16/20 – Au final dans ce genre de jeu, le plus important c’est la communication! Les petites nouveautés sont appréciables. Les améliorations graphiques ont un bel effet, je trouve le jeu plus joli que le premier. De plus, comme je l’ai dit, ce nouvel opus offre plus de contenus, de nouveaux personnages, de nouveaux mini-jeux aux bornes d’arcade. Sans oublier les portails interdimensionnels. Pour votre plus grand plaisir, Moving Out 2 supporte le cross-play, est jouable en local et aussi en ligne.

💎 Review réalisée à partir d’une version Switch.
💜 Aidez nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu.

Points Positifs

● Progressif.
● Plus coloré, plus affiné.
● Les nouvelles mécaniques.
● Les portails interdimensionnels.
● La coop.
● Le cross-play.
● L’humour.

Points Négatifs

● Pas facile de trouver les objectifs bonus.
● Peu paraitre répétitif.

Informations

Sortie: Le 15 août 2023
Langue: Texte en FR
PEGI: 3
Dispo: PS5, PS4, PC, Series, One, Switch
Éditeur: Team17
Développeur: SMG Studio
Mode: Solo, coop locale, multi

Karma Shachou

Joueuse de RPG avant tout, elle a pourtant commencé avec Tetris sur les WC. La passion (geek, pas les WC) a persisté sur le blog en 2012 avec rien ni personne, puis, elle a grandi avec de nombreux partenariats et quelques larbins en intérim. Touche à tout, jeux indé/AAA, sauf le sport, les FPS et les MMO (à part SWTOR, une religion de jeunesse), elle poursuit sa route vers la gloire et s'étend même dans d'autres domaines! Par contre, y'a plus de place chez elle: ah les collections!!!

Laissez un commentaire on réagira avec vous!

En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading