NarratifTest

Test du jeu vidéo Florence du studio Mountains

test florence

Mais en plus, je suis devenue une fan hardcore d’Annapurna interactive: tous les jeux publiés par cet éditeur que j’ai pu tester m’ont touchée, émue, intriguée -que dis-je? Transportée! Et ça, ça me donne un goût de reviens-y: What’s remains of Edith Finch, Outer Wilds, Journey, et plus récemment Stray… Ça vous pose un éditeur! Alors Florence, concrètement, ça donne quoi?

C’est une histoire interactive, quasiment sans texte, qui parle d’une histoire d’amour entre deux jeunes gens et plus largement qui soulève des thématiques comme l’accomplissement et la difficulté de trouver son chemin. C’est doux, c’est touchant et c’est intelligent. Le jeu, inspiré des webtoons (bandes dessinées en ligne, sur ordinateur ou smartphone, qui tendent parfois à utiliser le numérique pour faire ce qu’une bande dessinée traditionnelle ne pourrait pas faire: ajout de musique, d’animations…) utilise le gameplay des mini-jeux pour raconter son histoire.

Florence screenshots

Par exemple, lorsque Florence discute avec Krish, les conversations sont tout d’abord un peu laborieuses: vous devrez compléter des minis puzzles pour former ses bulles de parole (et ainsi organiser ses idées). Plus leur relation s’approfondit et plus il est simple pour elle de parler: le puzzle se simplifie donc grandement pour exprimer cette idée. Et le jeu tout entier est truffé de jolies idées de ce type pour exprimer son propos. Je ne donnerai pas plus d’exemples, car il vaut mieux que vous le découvriez par vous même… 

Florence est une histoire interactive très courte, elle se termine en moins d’une heure. Et d’ailleurs, ne vous attendez pas à un gameplay de fou furieux, ça reste un visual novel ! Mais pour ma part, clairement, il m’a ému aux larmes – mais non, c’est une poussière dans mon œil, enfin ! Je trouve qu’il vaut vraiment le coup, de la même façon que je vous recommanderai un recueil de poèmes s’il m’avait touchée, même s’il est très fin. La qualité ne réside pas dans la quantité, il parait.

 Le jeu est en outre soutenu par de chouettes visuels, avec un dessin épuré tout doux, mais accompagné d’éclatantes couleurs et d’une bande originale de qualité, très réussie, composée par Kevin Penkin et interprétée par de vrais musiciens, ce qui fait toute la différence.

NOTE 19/20Si vous êtes comme moi passés à côté à sa sortie, pour un coût modique d’environ 3€ venez donc vivre cette jolie histoire! C’est un petit bijou vidéoludique, témoin de la perméabilité toujours plus grande des différents arts face au numérique! Vous m’en direz des nouvelles!

Site officiel: http://mountains.studio/

Points Positifs

● Des jolis graphismes
● Une histoire touchante
● La bande originale trop chouette
● Le gameplay signifiant

Points Négatifs

● Il faut vraiment en mettre un ?
● Bon bah, un peu court alors…
● Vous êtes toujours là ? Allez plutôt jouer au jeu !

Informations

Sortie: Le 14 février 2028
Partenariat: Non
Langue: Texte français
PEGI: 3
Dispo: Android, iOS, Switch, PC, MacOs
Éditeur: Annapurna interactive
Développeur: Mountains studios
Mode: Solo

💜 Aidez-nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu!


En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

SalbeT

Née avec une manette dans les mains, tout a commencé à 3 ans sur Shinobi. Bien plus branchée jeux indés que AAA, mais toujours présente quand il s'agit de crier son amour pour The Witcher 3 ! Éclectique, elle a quand même des styles de prédilection : les visual novels et autres jeux narratifs, les point'n'click, les jeux de survie/aventure, les rogue-lites, les jeux en coop, les…

Laissez un commentaire on réagira avec vous!