ActionRPGTest

Test de la nouvelle licence Forspoken de Square Enix

Le 10 décembre 2022, j’avais publié mon avis sur la démo du jeu FORSPOKEN. J’y étais agréablement surprise (en positif) étant donné la haine et le bashing qu’il y avait contre le titre.

Je n’avais évidemment pas annulé ma précommande. Surtout pour des « on dit » de personnes qui n’y avaient même pas joué ou seulement jugé la démo (démo qui était très maladroite).

Après y avoir passé des heures (terminé), voici mon ressenti final. Non, il ne mérite pas moins de la moyenne! Parce que des jeux en monde ouvert (ou semi) avec plein d’activités répétitives, il y en a eu des pelletés et que je sache, ils n’ont pas eu comme note zéro! Chier sur une nouvelle licence (ou jeu) quand on n’y a pas touché ou juste jouait 30 minutes, comme ça avait été le cas pour Cyberpunk, à de graves conséquences. Après, il ne faut pas s’étonner qu’on nous vende que des remakes. Voilà, bonne lecture:

Forspoken screen New York

Premièrement, alors que la démo avait choisi de nous faire démarrer l’aventure très loin dans le scénario (la deuxième partie de la carte en fait), ici, on joue au commencement. C’est évident, mais je devais le dire pour vous faire comprendre que la sensation d’incompréhension disparait naturellement.

On nous fait découvrir Frey une jeune new-yorkaise en proie avec plusieurs problèmes dont la justice, un gang, la pauvreté, etc. C’est dans son monde qu’elle trouvera le bracelet magique, puis elle sera projetée dans le monde mystérieux d’AthiaTant de détails qui permettent de cerner ou du moins d’avoir une première ébauche de Frey et Krav (le bracelet), point qui faisait totalement défaut dans la démo.

À New York, on pourra se promener sur une petite étendue suffisante pour découvrir des graphismes plus que corrects. J’avais d’ailleurs fait ma première photo là-bas, c’est celle que vous voyez accolée à ce paragraphe.

Procédons dans l’ordre en parlant tout de suite des défauts. Car oui, il y en a et je suis toujours honnête avec vous. D’abord, dès les premières cinématiques, on constate que le studio à opter pour des espèces de fondus noirs afin d’enchainer les scènes. Je déteste, ça fait une coupure désagréable et ça casse carrément le rythme, très mauvais choix.

Puis, vient selon moi le second mauvais choix. Lorsque Frey et Krav ont une discussion importante pour le scénario, Frey devient immobile et on doit attendre d’avoir écouté chaque choix de lignes de dialogue pour reprendre le contrôle… Mais pourquoi? C’est chiant bordel, quel choix de merde.

Encore une fois, ça casse le rythme, on attend planté là. Voilà, pour moi ce sont les 2 gros défauts majeurs du titre. Alors, je ne peux pas connaitre les attentes de chacun, mais pour moi cela ne justifie pas un zéro sur 20. Bref, je reprends avec notre entrée dans le monde d’Athia.

Forspoken screen arbre de compétence de la magie

De là où on commence, Cipal, c’est tout de pierres blanches, on voit le contraste entre riches et pauvres par les constructions et les vêtements. L’extérieur de la ville est quant à lui recouvert de matière colorée et luisante.

C’est cette matière qui distingue les 4 zones de la map. Même si ailleurs que les environs de Cipal il y a aussi des constructions, vous aurez en plus de la végétation. Ce qui diffère du point de départ assez rocheux de la première zone. Excepté cela, il est vrai qu’il n’y a pas d’énorme différence, les maisons sont les mêmes, les arbres, etc. Certes, les paysages sont beaux, vraiment, j’insiste, mais on n’est pas assez dépaysés lorsque l’on change de zone.

Hormis Cipal qui grouille d’habitants, les autres villes sont désertes. Au moins, on apprécie y revenir. Sachez que si c’est désert, c’est tout à fait en accord avec l’histoire. En supplément de la matière de couleur, le monde subit les passages de ce que l’on appelle la Brume. Elle transforme en zombies tout ce qu’elle touche: humains comme animaux! Du coup, les gens et la faune que vous croiserez seront vos ennemis.

Niveau ennemi, il y a de tout, des volants, des gros, des petits, des énormes. Ce que j’ai préféré, ce sont les attroupements ou les hordes de villageois zombies! Quel plaisir de les dégommer avec nos pouvoirs. Vous constaterez que les monstres sont sensibles à un type de magie, donc il ne faut pas hésiter à switcher. Si lors de la démo, j’avais eu du mal à comprendre l’utilisation de la magie, le fait de faire mon apprentissage du début m’a aidé à comprendre. Ce n’est qu’une histoire de switch entre les magies de Terre, de Feu…, d’appuis longs et courts.

Forspoken screen équipement

Au cas où une palette de sorts ne vous plais pas, il suffit d’en choisir une autre sur la roue. Et si vous avez du mal avec le tout, il y a des options pour vous rendre la magie plus facile.

Les combats sont très fluides, la magie est impressionnante. J’ai été agréablement surprise (surtout par les guerriers de feu qu’on peut invoquer, où les épées de feu). En ce qui concerne les arbres de compétences magiques, ils sont très simples à comprendre et utiliser. Il suffit de collecter du Mana pour débloquer de nouveaux sorts. Une fois débloqués, vous pouvez choisir de les améliorer en acceptant un entrainement du style « frapper 20 fois des ennemis par derrière ».

Des sorts seront déblocables uniquement en allant accomplir une activité sur la map. Pour parler un peu des boss, sachez que ce sont des sacs à PV. De plus, juste foncer dans le tas ne fonctionne pas. Il faut bouger et esquiver, puis taper au bon moment avec la bonne magie. Notez que plus vous alternez vos coups et moins vous vous faites toucher. De surcroit, plus vous serez bien classé et plus vous aurez une chance d’obtenir une ressource.

Il y a beaucoup d’activités sur la map, elles offrent toutes la possibilité de repartir avec quelque chose. Comme une augmentation de l’une de vos statistiques (exemple « + 100 d’Endurance« ), débloquer un sort, obtenir une Cape, un Collier ou du Vernis. Les capes peuvent augmenter vos magies, votre santé et octroyer 3 lignes de bonus, tout comme les colliers.

Forspoken screen vernis qui boost des statistiques.

L’exploration et tuer des ennemis permettent de ramasser des ressources pour augmenter le niveau de vos accessoires. Cela est utile, je vous assure que l’on ressent le gain de puissance.

Le Vernis confère également 2 lignes de bonus. Toutes les quêtes qui permettent cela sont visibles sur la map par une icône de couleur or et un point violet pour vous signifier que vous ne l’avez pas encore faite. Quant aux autres points violets, ce sont des coffres qui vous attendent. Pour remporter de l’XP et d’autres choses, vous avez aussi la possibilité d’accepter des DétoursQu’est-ce qu’un Détour? C’est le nom donné aux quêtes secondaires, visible en ville par une icône au-dessus de la tête du PNJ.

NOTE 12/20 – Le doublage français est plutôt réussi, c’est le non suivi des lèvres des personnages qui n’est pas réussi. Si les dialogues vous gênes, vous pouvez les mettre en anglais avec sous-titres FR, car ils sont très réussis. C’est normal puisque c’est la langue de base.

Par contre, que vous choisissiez n’importe quelle langue, les 2 protagonistes parleront toujours beaucoup, au point de se répéter. Autre point, Frey est assez vulgaire, elle dira à plusieurs reprises « merde » et « putain », ça devient agaçant.

Les personnages autres que Frey et Krav sont plutôt convaincants, les Tanntas ont réellement une personnalité et j’ai bien aimé leur design. Il y a beaucoup de choses à faire sur la map. Bien que je comprenne le désert de PNJ en dehors de Cipal, je n’ai pas pu m’empêcher de me sentir seule.

L’histoire n’est pas compliquée, cependant elle fonctionne. Il y a eu des passages qui m’ont carrément marqués, comme l’illusion dans New-York, la horde de villageois infectés qui m’a foncé dessus. En revanche, la musique est médiocre. Bref, Forspoken a plein de réussites, mais aussi des défauts qui gâchent quelque peu le tout. C’est pourquoi je lui mets 12.

💎 Review réalisée à partir d’une version PS5.

Site officiel: https://forspoken.square-enix-games.com/

Points Positifs

● La magie rend bien et est originale.
● Des séquences rares mais réussies.
● Le design et le charisme des Tanntas.
● Beaucoup de chose à faire.

Points Négatifs

● Pas d’émotions dans les visages.
● Frey et Krav parlent trop et se répètent.
● Les décors se répètent.
● Les fondus noirs cassent le rythme.
● On a marre d’entendre « merde » et « putain ».

Informations

Sortie: Le 24 janvier 2022
Langue: Texte & voix FR
PEGI: 18
Dispo: PS5, PC
Éditeur: Square Enix
Développeur: Luminous Productions
Mode: Solo

Karma Shachou

Joueuse de RPG avant tout, elle a pourtant commencé avec Tetris sur les WC. La passion (geek, pas les WC) a persisté sur le blog en 2012 avec rien ni personne, puis, elle a grandi avec de nombreux partenariats et quelques larbins en intérim. Touche à tout, jeux indé/AAA, sauf le sport, les FPS et les MMO (à part SWTOR, une religion de jeunesse), elle poursuit sa route vers la gloire et s'étend même dans d'autres domaines! Par contre, y'a plus de place chez elle: ah les collections!!!

3 réflexions sur “Test de la nouvelle licence Forspoken de Square Enix

Laissez un commentaire on réagira avec vous!

En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading