ActionBeat'em allTest

Test du nouveau Like a Dragon Ishin! chez Sega

C’est une chance pour les joueurs de la next-gen de découvrir l’un des spin-off. – Oui, car il y en a plusieurs qui ont vu le jour au pays du soleil levant. – Mettant en scène des personnages connus de la série dans la peau de personnes ayants potentiellement existaient à la fin de l’ère Edo.

Notez que vous n’avez pas besoin d’avoir fait un autre des opus pour jouer à ce jeu.

Nous sommes dans ce que l’on nomme le Bakumatsu fin du Shogunat. Où la Shinsen-gumi, une sorte de brigade de force spéciale, brille par son sens strict du respect du Bushido. Du moins, en apparence, je vous laisse la découverte.

Nous incarnons le célèbre Sakamoto Ryoma, réelle figure historique du Japon représenté ici sous les traits de Kazuma Kiryu. Vous allez me dire, c’est quoi le rapport avec la Shinsen-gumi? Eh bien Sakamoto étant accusé de meurtre, il s’installe vers la capitale de Kyo où il rejoint la brigade dans le but de mener l’enquête sur l’assassinat de son père.

Voilà, je n’en dirais pas plus, c’est vraiment le plus important à la compréhension du scénario de cet opus aux airs graves et matures, mais qui saura vous offrir des moments de pause « humoristique » (je pense aux courses de poulets ou la femme qui va parler vraiment, vraiment longtemps et nous on… non je ne le dirais pas!).

Le jeu est sous-titré en français (youhouuu), et les graphismes plutôt agréables vous aideront à passer un bon moment dans cette période du Bakumatsu. Pour ceux qui aiment les dates, c’est 1853-1868.

Après, avouons-le, si vous êtes comme moi, j’aime les ambiances japonisantes, donc j’ai été vite dedans!

Ce sont surtout les cinématiques qui bénéficient d’améliorations, le jeu en lui-même n’est pas vilain, mais ce n’est pas du même calibre que les cinématiques. C’est notamment sur les visages tiers (pas notre héros, ni les personnages considérés « importants ») qu’on voit que nous ne sommes pas au plein potentiel de la next-gen.

Vous pouvez déambuler dans les rues, mais il y aura toujours des limites à votre exploration. Et lorsque l’on change de zone, nous avons encore le droit à des temps de chargements. Pour information, un Mode Photo est présent, ça, c’est bien, surtout qu’en ce moment, je suis méga déçue de Hogwarts Legacy qui n’en a pas!

Pour rester sur le sujet des rues, vous n’aurez évidemment pas que des combats. Vous pouvez parler aux habitants des quartiers pour les aider, ce sont en fait des quêtes secondaires. Elles rapportent diverses choses, comme de l’argent, un item, des points d’amitié, et dans tous les cas de la Vertu. Oui, car les bonnes actions rapportent de la Vertu (acheter chez les marchands en rapporte aussi) qui peut être échangée pour obtenir des items spéciaux comme une canne à pêche, ou une amélioration utile telle que le Sprint

Vous aurez aussi tout un panel d’activités allant du cérébral à l’amusementShogiMahjongBar à chant. Ah le Bar à chant, probablement l’ancêtre du karaoké où l’on doit presser la bonne touche au bon moment sur fond de faux clip qui m’a fait rire avec son zoom regard de notre personnage sur la caméra. Une touche de rigolade, ça fait du bien dans cette quête de vengeance.

En ce qui concerne les combats, le jeu vous expliquera chaque nouveauté de base et vous les fera tester. Un bon moyen de ne pas être perdu avec les nombreuses possibilités de frapper nos ennemis.

Le système de combat est réparti en quatre styles différents: Bretteur (combat au sabre), Tireur (combat au pistolet), Bagarreur (combat à main nue) et Danseur Endiablé (combat avec le duo pistolet et sabre). Chaque technique possède ses propres avantages et inconvénients, comme des coups moins puissants, mais plus rapides, une portée différente, etc. Ainsi que des Finish Moves propres à chacun des styles.

Pour varier les plaisirs, mais surtout varier les combos, ou alors s’adapter à l’adversaire, vous devez switcher entre les styles. C’est très simple, il suffit de presser une des touches de la croix directionnelle. Comme beaucoup de jeux, jouer en mode bourrin ne sera pas la solution, il faut user de la parade et de l’esquive (roulade ou dash).

Plus vous êtes bon, moins vous vous faites toucher, et plus vos notes d’appréciations seront bonnes afin d’engranger un maximum d’XP. On sent la difficulté avec les Boss qui sont effectivement plus forts et qui se protègent souvent. Le jeu vous proposera de baisser la difficulté momentanément si besoin.

Maintenant, on peut pousser plus loin, parce que je dois vous parler du système d’arbre de compétences pour les AptitudesC’est en fait 4 plaques rondes qui correspondent chacune à un des styles de combat que je vous ai présenté dans le paragraphe du dessus.

Sur chaque plaque colorée, vous aurez des Aptitudes actives ou passives à débloquer grâce aux Orbes de couleurs rouges, bleues, jaunes et vertes que vous gagnez en combat. Plus, des Orbes grises qui elles sont liées à l’Apprentissage. Chaque couleur correspond à un style et vous ne pourrez pas débloquer d’Aptitudes sans Orbe.

Vous devez changer de style pour gagner des Orbes de différentes couleurs. Si vous ne changez pas, vous gagnerez que des Orbes du style actif. Sachez aussi qu’il y a tout un menu pour faire du craft sur les armes. La progression est dans tous les cas plutôt lente, mais elle se ressent à chaque amélioration ou déblocage.

NOTE: 15/20L’histoire n’a pas bougé, d’où le remaster, et puis seul le contexte historique est nouveau. Les joueurs habitués à la série Yakuza ne seront donc pas perdus, et les autres découvriront la série d’une autre manière.

Le jeu reprend ce que l’on connaissait, un titre old-school avec des cinématiques de dialogues sans voix préférant des bruitages. Ou une impression de personnage un peu lourd, ou encore des temps de chargements.

Mais en réalité, ça ne gâche pas le jeu, sauf si vous êtes du genre très pointilleux. Veuillez noter que les développeurs ont pensé à incorporer un Glossaire qui se met à jour pour chaque nouveau mot, nom ou période, pour vous aider à comprendre l’époque ainsi que les enjeux sociaux politiques. La bande sonore est parfaite.

💎 Review réalisée à partir d’une version presse PS5.

Points Positifs

● Le Japon du 19e.
● Le Bar à chant!
● Changer entre les styles de combat.
● Bonne durée de vie.
● Histoire prenante.

Points Négatifs

● Temps de chargement.
● Différence entre le traitement des personnages.
● Daté techniquement.

Informations

Sortie: Le 21 février 2023
Langue: Texte en FR
PEGI: 18
Dispo: PS5, PS4, PC, One, Series
Éditeur: Sega
Développeur: Ryū ga Gotoku Studio
Mode: Solo

💜 Aidez-nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu!


En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Karma Shachou

Joueuse de RPG avant tout, elle a pourtant commencé avec Tetris sur les WC. La passion (geek, pas les WC) a persisté sur le blog en 2012 avec rien ni personne, puis, elle a grandi avec de nombreux partenariats et quelques larbins en intérim. Touche à tout, jeux indé/AAA, sauf le sport, les FPS et les MMO (à part SWTOR, une religion de jeunesse), elle poursuit sa route vers la gloire et s'étend même dans d'autres domaines! Par contre, y'a plus de place chez elle: ah les collections!!!

Une réflexion sur “Test du nouveau Like a Dragon Ishin! chez Sega

Laissez un commentaire on réagira avec vous!