Plates-formesTest

Test du jeu vidéo Sonic Superstars de Sega

Sonic Superstars est un nouvel opus qui a choisi la 2D pour parcourir les Northstar Islands. Le jeu est né de la collaboration entre la Sonic Team et Arzest.

Bon, on ne présente plus la Sonic Team. Pour Arzset, je vais vous rafraichir la mémoire. C’est Mario et Luigi: Voyage au centre de Bowser + L’épopée de Bowser Jr, Yoshi’s New Island ou pour finir sur une note moins glorieuse, Balan Worderworld. Des jeux que je possède… Ouais, même Balan, mais c’est pour ma collection SE. Promis, on revient sur du positif. Bref, vous allez découvrir que pour Superstars, Takashi Iizuka à souhaiter aborder Sonic d’une manière différente.

L’histoire de Sonic Superstars

L’histoire se résume assez vite puisque au final, on n’en saura pas vraiment plus que l’opening animé d’introduction. Introduction que j’ai beaucoup apprécié, car j’adore les séquences animées dans les jeux. Dommage, elle est vraiment très courte! Revenons à l’histoire. Donc en gros, le Dr Eggman/Robotnik capture tous les animaux géants des Northstars Islands pour en faire des Badniks robotisés. Pour accomplir ses méfaits, il compte sur l’aide de Fang et Trip. Trip est un tout nouveau personnage conçu par Naoto Oshima le cocréateur de Sonic the Hedgehog.

Sonic pour l’ère 2023: entre nostalgie et modernité

J’avais pu jouer à Sonic Origins Plus et écris un test dispo ici. Ça avait été un bon moyen de faire un tour d’horizon du début de la franchise. Ce qui du coup m’a rendu encore plus intéressante la découverte de ce nouveau titre.

On revient ici à de la 2D et tout ce qui fait le sel du hérisson bleu: de la vitesse, oui, mais un peu différente (je reviendrais dessus). Des anneaux bien sûr (Vous savez quel est le jeu préféré de Gollum? Ok, je sors XD). Ainsi qu’une musique vitaminée. Sans oublier, une maniabilité familière pour que les joueurs nostalgiques retrouvent leurs marques. Et c’est vrai: la précision, les sauts ahhhrf!

J’ai trouvé très sympa la présentation d’un nouveau monde. Pour vous décrire, en gros, vous avez la vue sur Sonic d’un côté et le nom de l’île sur fond jaune de l’autre. Il y a d’autres couleurs (bleu, noir, rouge) et des formes. Je voulais le souligner, car je trouve que le tout est très cohérent! La patte graphique est vraiment réussie. Si les musiques sont « reconnaissables », elles sont « remixées » pour coller à la modernité de ce titre.

Sega a repris des points qui ont fait leurs preuves en 30 ans d’existence. Mais on comprend que les développeurs aient eu envie de proposer plus. C’est comme cela que le titre est devenu un jeu coopératif. Hey, oui, vous pouvez jouer jusqu’à 4 en même temps! Ça aurait pu être bien, mais c’est un peu raté.

Pourquoi? Parce que c’est difficile de jouer à plusieurs dans un jeu de plateformes basé sur la vitesse! La caméra ne suit pas le groupe, elle reste unique sur un point central. Vous comprenez le problème? Notez qu’à 2 ça passe à peu près. C’est lorsqu’on a joué à 3 qu’on a vu la catastrophe arrivée. Je ne pourrais pas dire à 4, car je n’ai pas eu l’occasion.

Ceci engendre que ceux qui ont le malheur de s’éloigner, et ça arrive souvent vu qu’on rigole, on fait les foufous, ils se retrouvent hors caméra. En gros, où est mon personnage? Sans compter sur les ralentissements que ça provoque. Pour casser le rythme, il n’y a pas mieux! En somme, une fausse bonne idée qui en fera rager plus d’un cette coop.

Comment ça se passe?

Coop ou pas, le titre vous propose 3 modes de jeu: Le Mode Histoire. Le Mode Combat que j’explique plus bas, et le Contre-la-Montre. Ce que vous devez savoir, c’est qu’il n’y a pas de vie. Les anneaux font figure de décompte. En effet, à chaque fois que vous vous faites toucher, etc, vous perdez de vos anneaux. Une fois votre compteur d’anneau tombé à zéro, c’est la vraie mort. Lorsque vous échouez sur un boss, vous recommencerais très près de l’écran où se tient le boss. Vous l’aurez compris, ce Sonic est vraiment tourné famille et est plus accessible.

Pour les boss, on n’attaque pas à la va-vite. Il faut observer les patterns, prendre son temps pour intervenir au moment opportun. C’est donc une histoire de réflexes, il faut surveiller l’écran.

Les boss auront des phases qui passeront par des transformations ou des changements d’écrans. Encore une fois, ce qui m’a surtout embêté, c’est la précision. Sonic Superstars n’est pas difficile, mais les boss ont tout de même de quoi nous énerver un peu.

En quittant la partie, vous arriverez sur une sorte de carte avec les différents mondes numérotés. Pour chacun d’eux, vous trouverais des portails qui donnent sur les actes. J’ai bien aimé le style et l’agencement.

Seul, c’est mieux! Mais essayez-les tous!

Heureusement, Sonic Superstars a réussi son expérience solo. Et je ne pense pas qu’on aborde Sonic pour une coop. Bon, même si là, ça a été un argument de vente. Voilà, ça reste une option, le jeu ne vous impose rien! (Mais du coup, on ne peut pas s’empêcher d’y penser).

En tout cas, que vous jouiez solo ou non, vous avez l’occasion de choisir votre personnage! Ainsi, vous pourrez essayer Sonic, Tails, Amy et Knuckles. L’intérêt étant que chacun à ses propres capacités spéciales.

  • Sonic va évidemment vite, mais il peut aussi tourbillonner et sauter.
  • Tails vole grâce à ses queues.
  • Amy a un double saut et un marteau qui fonctionne sur les ennemis invulnérables pour les autres.
  • Knuckles peut escalader et planer.

C’est évidemment une manière de la part de Sega à nous inviter à refaire le jeu plusieurs fois. En effet, avec Sonic, on se rend compte qu’on joue surtout « en bas », alors que si on choisit Tails, on explore en plus le haut. Hormis pour essayer les différents personnages, vous pouvez aussi rejouer afin de trouver les passages secrets. Surtout que dans la vitesse, on ne peut pas toujours faire attention. Ou tout simplement, on n’a pas eu le temps de choper les bonus (pas facile de se stopper).

Un nouveau monde, de nouvelles mécaniques

En effet, comme évoqué au tout début, vous allez parcourir un tout nouvel environnement: les Northstar Islands. Ce sont des mondes originaux aux couleurs pétantes qui sauront tout de même vous rappeler des mondes des anciens opus de la Mega Drive et de la Master System.

Le tout pour de l’action plate-forme en 2D dans des graphismes 3D. On oscillera toujours dans cet esprit de modernité et hommage combinés. J’ai failli oublier, je voulais dire que le petit passage de transition où on enchaine directement sur le prochain niveau est chouette!

Les Chaos Emerald seront à nouveau de la partie dans des niveaux spéciaux. Ces niveaux sont assez ratés, la précision est littéralement aux fraises. Les Chaos Emerald permettent d’utiliser le Emerald Power.

Ce sont des capacités facultatives proposées pour se déchainer sur les ennemis. Ou à utiliser pour découvrir des routes secrètes. Je ne vais pas toutes les faire, mais vous avez par exemple Avatar qui créait des clones de vous pour ainsi attaquer tous les ennemis à l’écran. Comme je l’ai dit, c’est facultatif, vous pouvez très bien jouer sans y prêter attention. Mais c’est marrant. Et ça m’a fait penser à Kirby et les Mondes Oubliés.

Les niveaux bonus eux permettent de collecter des Médailles afin de personnaliser votre robot dans le mode Combat. Le mode combat propose plein de mini jeux dans lesquels chaque joueur contrôle un petit robot. Ces robots peuvent être customisés via ces fameuses Médailles. A jouer online ou non.

Pour terminer, sachez que dans cet opus, on ne fonce pas comme un dingue! Non, notre course est désormais stoppée par de nombreux pièges et ennemis. Fini la vitesse excessive, Sonic est devenu responsable lol.

NOTE: 16/20 – Sonic Superstars a su mélanger modernité et hommage. Cependant, à vouloir le rendre trop moderne, l’expérience en a pâti quelque peu. La coop est par exemple vraiment pas bonne, plus rageante que fun.

Les nouveaux mondes m’ont plu et la musique qui nous accompagne est réussie. En vrai, je n’ai pas trop compris les mauvaises notes, nous, on a pris plaisir malgré les petits défauts.

💎 Review réalisée à partir d’une version PS5.
💜 Aidez nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu.

Points Positifs

● Du plaisir en solo.
● Des nouveaux mondes jolis.
● Le choix de personnage.
● Bande son réussie.
● Mini jeux sympas pour les enfants.

Points Négatifs

● La coop ratée et sans intérêt dans un tel jeu.
● Caméra trop proche.
● Durée de vie.
● La précision (mais comme souvent dans les Sonic).

Informations

Sortie: Le 17 octobre 2023
Langue: Texte en FR
PEGI: 12
Dispo: PS4, PS5, Switch, One, Series, PC
Éditeur: Sega
Développeur: Arzest, Sonic Team
Mode: Solo, coop

Karma

Joueuse de RPG avant tout, elle a pourtant commencé avec Tetris sur les WC. La passion (geek, pas les WC) a persisté sur le blog en 2012 avec rien ni personne, puis, elle a grandi avec de nombreux partenariats et quelques larbins en intérim. Touche à tout, jeux indé/AAA, sauf le sport, les FPS et les MMO (à part SWTOR, une religion de jeunesse), elle poursuit sa route vers la gloire et s'étend même dans d'autres domaines! Par contre, y'a plus de place chez elle: ah les collections!!!

Une réflexion sur “Test du jeu vidéo Sonic Superstars de Sega

  • Ca fait plaisir de lire de l’objectif tout en n’omettant pas les défauts. Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

%d