GestionTest

Test du jeu RollerCoaster Tycoon Adventures Deluxe

Au même titre que Theme Hospital, Theme Park ou Pharaon, la licence RollerCoaster est un jeu de mon enfance. Je ne garde pas un bon souvenir du 3, car il m’avait déçue. Alors le « Adventures » me paressait un bon moyen de me replonger dans cette licence.

RollerCoaster Tycoon Adventures Deluxe: Le luxe du parc d’attraction

Le jeu de base est sorti en 2017 sur plusieurs supports. La version Deluxe est la mise à jour officielle qui offre 80 nouvelles attractions, dont des saisonnières.Ainsi que 7 types de montagnes russes. Vous trouverez aussi de nouveaux décors et des modes de jeu. Tout a été repensé et facilité pour être joué à la manette.

Un jeu abordable pour tous

J’ai fait la femme sûre d’elle, j’ai lancé directement ma partie, sans faire le tutoriel. La bonne nouvelle, c’est que je ne me suis pas plantée! Et cela pour une seule et unique raison: RollerCoaster Tycoon Adventures est ultra simple.

Cela s’explique très vite après avoir placé ses premiers manèges et autres bâtiments. Le côté gestion se cantonne au placement, à l’augmentation des coûts au fur et à mesure que le parc s’agrandit. Ainsi que de changer les couleurs de certaines choses (pas beaucoup). On apprécie le geste ou non, en tout cas cela rend le jeu ultra abordable. Certainement au grand désarroi de ceux qui cherchent à tout contrôler. Et je les comprends, car au final le challenge est inexistant même en mode Scénario.

Mission: peser dans le game

Au lancement, j’ai eu le choix entre les modes Aventure, Scénario et Bac à sable. Dans Aventure, vous reprendrez un ancien site qui a fait faillite ainsi que le conseiller Bernard (ouais, vu le phénomène, je pense que l’ancien directeur l’a abandonné aussi). Vous devrez évidemment créer et faire prospérer votre parc.

Dans Scénario, vous devrez relever des défis en remplissant une série d’objectifs dans un temps imparti. Et Bac à sable, n’est ni plus ni moins que le traditionnel mode dans lequel on fait ce que l’on veut.

J’ai choisi Aventure pour comprendre le jeu. Pas de gestion, donc pas de personnel à recruter. J’ai donc placé une jolie allée et les premiers manèges disponibles, ainsi que quelques bâtiments de service de type toilettes ou réparation. L’argent commence à rentrer dans les caisses.

Une fois qu’on a épuisé les stocks d’attractions et de bâtiments disponibles, il faut passer à la Recherche. Les catégories vous montrent combien de manèges, décorations, restaurants, etc, il vous reste à obtenir pour chacun. Par exemple, 39/48 dans la catégorie Restaurants. Après avoir choisi, une contribution financière vous sera demandée à hauteur de la réduction de temps que vous prendrez.

J’ai très vite compris qu’en accélérant le temps, je pouvais maximiser mes recherches. Entre la mise à jour et la version de base, vous aurez un total de 200 manèges. Sans compter les décorations.

Se prendre pour Disneyland

Au début, je plaçais un peu au hasard du moment que ça restait joli. Puis, j’ai compris qu’il y avait de quoi faire des thématiques! En fait, une grosse partie de la décoration est rangée en thématique, d’autres non. Les manèges quant à eux ne sont pas classés. Il vous suffira de naviguer entre les attractions débloquées pour repérer celles qui correspondent à la thématique que vous créez.

En parlant de navigation, je n’ai eu aucun problème avec l’interface. Déjà parce qu’il n’y a pas 36 mille menus. Ensuite, parce que chaque bouton est bien employé. On peut jouer à la manette sans souci.

Mais revenons-en à nos thématiques. Il y a 3 uniquement dédiées: Tropical, Sci-Fi et Western. C’est un énorme gain de temps, car dans Classique, on est obligé de chercher parmi des styles bonbon ou verdure raffinée.

On se prend vite au jeu, on a envie de faire des allées, de boiser, encadrer nos manèges. Cependant, il n’y a pas tant de place que ça, alors si on veut placer une grosse variété de manèges et restaurants, il ne faut pas non plus s’étaler. Les terrains disponibles se déverrouillent une fois que vous atteignez le niveau requis. Après quoi vous pourrez vous l’acheter afin d’agrandir votre parc.

L’enjeu se résume à des jauges

J’ai avancé jusqu’au niveau 10. Comme je l’avais dit, il n’y a aucune difficulté financière si vous pensez à augmenter le prix d’entrée régulièrement. Même avec les quelques conséquences dû à la mauvaise gestion de Bernard, j’ai toujours été confortable.

Ensuite, la seule chose à avoir à l’œil, ce sont les 4 petites jauges en bas de l’écran. Donc 4 pourcentages à laisser au vert: La satisfaction qui passe par la variété des ménages. L’embellissement près des manèges. L’hygiène qui regroupe la propreté au sol, le nombre de toilettes. La faim doit être régulée avec un nombre suffisant de restaurants, stands.

Le problème récurrent des jeux de gestions sur Switch

J’ai fais RollerCoaster Tycoon Adventures en mode portable et en mode TV. Clairement 2 cas se sont présentés à moi:

  • En mode dock, le jeu reste fluide, mais les graphismes ne sont clairement pas beaux.
  • En mode portable, le jeu est assez joli, mais il freeze non stop.

Malheureusement, je m’attendais à ce problème. En effet, que je fasse n’importe quel jeu de gestion sur Switch, à chaque fois le jeu freeze et devient injouable avec l’expansion. Vous allez me dire, pourquoi je prends sur Switch? Parce que j’aime bien jouer dans mon lit en mode portable!

NOTE: 14/20 – Je me suis bien amusée, mais vraiment, c’est très dommage que l’expérience soit gâchée sur Switch.

Le jeu est très abordable au détriment d’une difficulté inexistante et le côté gestion gommé. Du coup, pour une adepte comme moi, le jeu se termine vite. Pour les autres, le jeu sera un bon moyen de mettre les pieds dans le monde des tycoon tout en douceur.

Si vous voulez comparer avec le test de RollerCoaster Tycoon 3.

💎 Review réalisée à partir d’une version presse Switch.
💜 Aidez nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu.

Points Positifs

● On se prend vite au jeu.
● Très abordable.
● Prise en main facile.
● Grande variété et possibilité de faire des thèmatiques.
● Impression de non échec.

Points Négatifs

● Aucun défis, ni risque.
● Pas de vraie gestion.
● Devient injouable sur Switch quand le parc est grand.

Informations

Sortie: Le 03 novembre 2023
Langue: Texte en FR
PEGI: 3
Dispo: PS5, PS4, Switch, One, Series
Éditeur: Atari
Développeur: Graphite Lab, Nvizzio Creations
Mode: Solo

Karma Shachou

Joueuse de RPG avant tout, elle a pourtant commencé avec Tetris sur les WC. La passion (geek, pas les WC) a persisté sur le blog en 2012 avec rien ni personne, puis, elle a grandi avec de nombreux partenariats et quelques larbins en intérim. Touche à tout, jeux indé/AAA, sauf le sport, les FPS et les MMO (à part SWTOR, une religion de jeunesse), elle poursuit sa route vers la gloire et s'étend même dans d'autres domaines! Par contre, y'a plus de place chez elle: ah les collections!!!

Une réflexion sur “Test du jeu RollerCoaster Tycoon Adventures Deluxe

Laissez un commentaire on réagira avec vous!

En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading