Party gameTest

Test du jeu Ultra Mega Xtra Party Challenge

Pour célébrer le premier jeu de mes compatriotes de chez Just For Games possédant un mode en ligne, je vous propose mon test de Ultra Mega Xtra Party Challenge, un party-game que j’ai pu tester à plusieurs lors d’un Ultra Mega Xtra week-end.

Je ne sais pas pour vous, mais nous à la maison, nous sommes très friands de party-game. Allez, voyons ce que ça donne:

Ce jeu français peut être comparé, à titre d’exemple, à un WarioWareIl s’agit de s’affronter dans des jeux totalement loufoques en étant le plus rapide. Et le plus efficace pour remporter la victoire. Oui, « vite et bien » peuvent aller ensemble parfois.

Comme tous ses compères, vous devez vous installer devant une télévision et prévoir de la place. Les jeux demandent pratiquement tous d’utiliser le gyroscope des joy-con, donc il faut jouer en mode dock. Le mode multijoueur vous permet d’affronter d’illustres inconnus à travers le monde entier.

Ou utilisez le système de « room code » pour inviter vos amis. ❝Pas d’amis? Pas d’inquiétude. On a ce qu’il vous faut… Notre Ultra Mega Xtra Mode Histoire! Vous êtes le joueur le plus pitoyable sur Terre… Un personnage mystérieux surgit de nulle part et vient vous entraîner pour devenir le joueur le plus « fort » de l’Univers!❞ .

Sur l’eShop, vous trouverez une démo gratuite permettant d’essayer le mode multijoueur et découvrir un extrait de 20 mini-jeux. Au total, la cartouche contient 100 mini-jeux hilarants, inspirés des « mèmes » de la culture web et de la pop-culture. Aurez-vous toutes les références?

De manière plus approfondie, que vous choisissiez de jouer en solo ou accompagné, vous devez enchainer les mini-jeux. En effet, ils vous rapportent des points de victoire.  Vous avez 3 cœurs, donc 3 vies, donc 3 chances avant que la partie ne s’arrête.

Les échecs sont déduits des points de victoire. Ainsi, vous pouvez très bien être allés jusqu’au Niveau 12, mais avoir 9 points. Chaque joueur peut mettre son nom ou son pseudo sur la carte d’identité de montagne de muscles. (Sous réserve d’un nombre de lettres) qui vous est attribuée. Dans le menu, vous aurez 3 possibilités pour façonner votre partie, soit, vous jouez vraiment en SoloSoit, vous jouez en Versus, ce qui implique que vous jouez à plusieurs mais chacun pour soi.

À noter que dans ce cas, lorsque c’est le tour de quelqu’un, les autres joueurs peuvent l’embêter à l’aide de leur joy-con. Ceci dans le but de surcharger l’écran de bulles, de fissures, de pop-up etc. Enfin, vous pouvez choisir la Coop pour enchainer les minis-jeux ensemble et cette fois, vous vous entraidez: les autres enlèveront les bulles, les fissures et les pop-up.

Dans le menu principal, vous avez le mode Carrière. Vous y jouez en solo, et l’enchainement de minis-jeux est justifié par un entrainement dispensé par votre coach. Car je le rappelle, vous êtes considérés comme un faible/un mou.

Vous avez aussi le mode Entrainement, bref, il y en a pour tous les gouts. Avant que le mini-jeu aléatoire ne démarre, vous aurez quelques indications sur le/les bouton(s) à utiliser pour mener à bien votre objectif.

Ça va très vite. Parfois, on n’a pas le temps d’assimiler les touches. Et les indications dans le mini-jeu, ou de trouver la solution, car, oui, c’est traitre, tout est fait pour nous déstabiliser. L’avantage, c’est qu’en Coop si l’autre ne voit pas la solution, vous pouvez l’aider. (Ce que l’on ne fera évidemment pas en Versus, parce que oui, on aime voir perdre son adversaire mouah ah ah).

Les jeux sont très courts, voir très très courts, et l’on comprend vite le mot « challenge » du titre, car c’est vraiment un challenge d’enchainer les minis-jeux sans commettre d’erreurs, d’être toujours alerte en surveillant tout l’écran.

Nous n’avons pas transpiré, par contre, nous étions fatigués du cerveau lol et des yeux. Les jeux sont loufoques, il faut vraiment les prendre aux douzièmes degrés, si vous n’aimez pas ce genre d’humour le jeu n’est clairement pas fait pour vous.

Pour finir, un mot sur l’enrobage: les graphismes sont très simplistes, ils mélangent en autre du dessin, du collage, des photos, du pixel-art, de l’animation, selon la source d’inspiration du mini-jeu. La musique n’est pas dingue, mais il y en a une pimpante qui colle bien au jeu, dommage que la bande sonore se coupe de manière brusque entre chaque jeu.

NOTE 14/20 – Nous avons été réceptifs à la loufoquerie du titre, on s’est retrouvé plusieurs fois à se regarder sans parler, ne sachant que dire sur la « stupidité » d’un challenge XD. Ou à dire « mais WTF?! ».

J’ai trouvé dommage que les temps de chargement entre chaque mini-jeu soient aussi longs, ça coupe la frénésie et le sentiment d’enchainement. Je peux comprendre que certains joueurs soient déçus par le titre qui ressemble vraiment à WarioWare, mais, personnellement, nous, on préfère Ultra Mega Xtra Party Challenge pour ses différentes possibilités de mode de jeu..

💎 Review réalisée à partir d’une version presse Switch.
💜 Aidez nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu.

Karma Shachou

Joueuse de RPG avant tout, elle a pourtant commencé avec Tetris sur les WC. La passion (geek, pas les WC) a persisté sur le blog en 2012 avec rien ni personne, puis, elle a grandi avec de nombreux partenariats et quelques larbins en intérim. Touche à tout, jeux indé/AAA, sauf le sport, les FPS et les MMO (à part SWTOR, une religion de jeunesse), elle poursuit sa route vers la gloire et s'étend même dans d'autres domaines! Par contre, y'a plus de place chez elle: ah les collections!!!

Laissez un commentaire on réagira avec vous!

En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading