RPGTacticalTest

Test du jeu vidéo Triangle Strategy de Square Enix

Je fais partie de ceux qui ont aimé le jeu Octopath Traveler sorti en 2018, même s’il n’était pas parfait. C’est donc naturellement que je me suis achetée TRIANGLE STRATEGY (pour la collection aussi, c’est vrai) qui semblait déjà prometteur au travers de ces deux démos sorties en février 2021 et février 2022. Après l’avoir terminé, voici ce que j’en ai pensé.

Conspiration, tragédie et trahisons

Tout d’abord il faut aborder l’histoire qui est très importante et prend une grande place dans le jeu. Je vais le dire tout de suite, Triangle Strategy c’est le Game of Thrones du RPG!

Vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer parce qu’il se passe toujours quelque chose: un projet secret, des messes basses, des trahisons, des révélations, des complots et des meurtres. Voilà ce qui est au programme. Sans compter les familles, les belles familles, les enfants illégitimes, le tout sur fond politique et royal. Je vous le disais, c’est Game of Thrones.

Voici l’histoire: Nous sommes sur le continent Norzélia sur lequel trois pays prospèrent chacun grâce à leur activité. Le royaume de Glenbrook gère un commerce naval et accessoirement à une très bonne position géographique qui a son importance dans le scénario. Le duché d’Aesfrost dispose quant à lui d’exploitations minières dans lesquelles il extrait le fer. Enfin, les Terres sacrées de Hyzante possèdent le lac de sel. Même si les 2 ressources sont importantes, ainsi que posséder des bateaux, le sel est indispensable à la vie.

C’est bien là l’objet de nombreuses querelles et guerres. D’ailleurs, suite à une guerre très violente, une paix fut instaurée et la création de la Firme pour partager les biens de manière équitable. C’est ainsi que vous allez faire la connaissance de tous les personnages. Bons comme mauvais, car vous vous doutez que la paix et le partage n’est que de la poudre aux yeux. Et que notre personnage ainsi que ses compagnons vont subir la situation: SerenorFredericaBénédictRolandHughetteEradorAnna et Geela.

Un RPG à l’ancienne mais pas chiant

Niveaux graphismes, nous sommes sur de la 2D HD en pixel art. Ils se mélangent avec des environnements en 3D pour donner de la profondeur, mais surtout une touche de modernité, comme dans Octopath Traveler.

D’ailleurs le terme 2D HD a été déposé en tant que marque par Square Enix. Donc il est certain que l’on va retrouver ce style dans d’autres futurs jeux.

Certes, cela fait très RPG à l’ancienne, mais ce qui compte, c’est que c’est joli à regarder. Avec suffisamment de détails pour rendre vivant le tout: flammes de bougie qui virevoltent, eau qui scintille pour donner l’impression qu’elle bouge… Le temps change selon le scénario, avec du soleil, la nuit, de la pluie, etc.

Si je devais faire un seul reproche, ce serait que de manière générale le titre est sombre. En effet, il emploie que des couleurs qui tirent principalement sur le foncé. Exemple: dégradés de marrons foncés, oranges foncés, bleus foncés, verts foncés, rouges foncés, noirs et gris. Hormis à Hizente où vous trouverez des bleus clairs, rose pâle, blanc…. En ce qui concerne la bande originale, Square Enix a fait appel au compositeur-arrangeur et chef d’orchestre Akira Senju.

Notamment connu pour avoir composé les musiques de Fullmetal Alchemist mais pas pour des jeux video. Avec Team Akira ils réalisent la chanson thème Song of Triangle Strategy chantée à 3 voix différentes. En ce qui concerne le doublage, j’aime beaucoup les voix choisies en anglais. Je trouve qu’elles correspondent aux personnalités des personnages et sont bien jouées. Par contre, même si je ne suis pas forte dans cette langue, j’entends bien parfois que les mots ne correspondent pas aux sous-titres.

Un gameplay réussi et à la hauteur

Venons-en maintenant à la plus grosse partie, le gameplay. Je vais essayer de résumer le plus possible et d’être compréhensible, car il y a beaucoup de choses à dire. Tout commence sur la map générale, sur laquelle on peut voir les différents domaines et maisons. Des icônes circulaires y apparaissent rouges pour vous signifier qu’il y a un dialogue auquel assister afin de faire avancer l’histoire. Les mêmes icônes, mais en verts vous signifient que vous pouvez assister à une avancée en parallèle.

Les icônes bleues vous donnent la possibilité d’assister à une histoire personnelle ou un recrutement de personnage. Les icônes vertes et bleues disparaissent et peuvent être loupées. Revenons sur les rouges, si elles ont en plus sur leur pastille un dessin d’épées/bouclier vous allez démarrer un combat. Autre cas de figure, si elles ont un dessin de balance, vous allez devoir prendre une décision qui va tracer votre route. Voici le détail pour les icônes rouges avec la balance et les épées:

⚖️ La Balance des Convictions. Lors de cette phase, vous êtes sur un morceau de terrain, en intérieur, dans une bâtisse. L’histoire veut que vous preniez une décision parmi 2 voir 3 choix afin de connaitre la route qui va se tracer.

Qu’importe votre choix, il y aura des conséquences! Parfois graves et radicales, c’est à vous de choisir selon votre moral, on va dire, après tout, chacun pense différemment. Tout comme vos compagnons! Chacun à ses opinions, du coup, selon le choix que vous souhaitez suivre, certains seront pour l’autre choix. C’est là que vous devez les convaincre, au risque de ne pas avoir le chemin que vous souhaitiez. Pour ce faire, vous devez quitter la pièce dans laquelle vous vous trouvez pour entrer en phase d’Investigation.

C’est tout simplement une enquête auprès des autochtones. Vus devez récolter des informations afin d’avoir plus de lignes de dialogues auprès de vos compagnons ainsi que de gagner des points de Conviction en  MoralitéUtilité ou LibertéLa Conviction est ultra importante, car elle va déterminer quels personnages vont pouvoir être recrutés et quelle fin de jeu vous allez obtenir. Manquez de points de Conviction dans l’une des 3 peut carrément vous empêcher d’avoir le choix que vous souhaitez à La Balance des Convictions. Voici le détail:

● Moralité: Ce sont des décisions qui considèrent les situations comme bonnes ou mauvaises et tendent vers le choix de moralité.
● Utilité: Ce type de décision se concentre sur ce qui a le plus de sens logique, quelle que soit la moralité.
Liberté: Cette façon de penser consiste à prendre des décisions audacieuses, peu importe les conséquences.

Une fois terminée, vous rentrez et discuter avec vos compagnons pour les faire changer d’avis. Puis vous procéder au vote. La difficulté réside dans le fait que le jeu ne vous dira jamais où vous en êtes dans vos points de Conviction! C’est seulement une fois le jeu terminé que vous aurez accès à ces infos en New Game +.

⚔️ La Bataille. La bataille se déroule sur de petits ou grands espaces, pas forcément plats (falaise, muraille, pont…). Vous pouvez choisir qui y participera. Une fois la bataille en route, vos personnages et ceux des troupes ennemies jouent chacun leur tour. Les personnages se déplacent sur un damier de cases en cases.

Vous pouvez vous déplacer à partir des cases bleues à roses dont l’étendue varie selon le personnage. Les cases bleues vous garantissent la sécurité. Alors que sur les cases roses vous vous ferez certainement toucher car vous êtes considérés à portée de tir. Quand un ennemi meurt, il peut laisser tomber un Butin. La particularité dans Triangle Strategy étant que si une unité ennemie s’arrête avant vous sur la case où repose le Butin, vous le perdez instantanément.

Si vous encerclez un ennemi avec vos unités, celles-ci lanceront des attaques combo. Attention, les unités ennemies peuvent également vous faire la même chose! Frappé les ennemis dans le dos, ou profiter d’être en hauteur pour attaquer leur fait perdre plus de vie.

Comme tout bon RPG, vous avez la possibilité de vous aider d’objets ou d’utiliser un Atout préalablement acheté. Vous pouvez utiliser qu’un seul même Atout par bataille. Et à condition d’avoir assez de point pour l’activer. Certains ne coûtent que 1 point alors que d’autre 2 pour être activé.

La complexité concernant les personnages est la montée de niveau. En effet, les unités ne gagnent pas d’expérience à chaque fin de combat! Vous devez accomplir une action parmi celles disponibles pour l’unité concernée, hors un simple déplacement pour obtenir de l’expérience. C’est pourquoi j’ai dû utiliser les simulations de combat (une sorte d’entrainement qui vous fait donc gagner de l’XP mais aussi des ressources et de l’argent) au Campement pour faire monter certains personnages.

En parlant des personnages, sachez qu’en plus de les faire monter de niveaux, vous devez leur faire gagner des Grades pour débloquer de plus puissantes attaques et améliorer des statistiques. Cela coûte non seulement de l’argent, mais aussi des ressources, d’où l’intérêt de ramasser les Butins. Mais, tous ne sont pas accessibles, il faudra en acheter au Comptoir du Troc, comme l’Epine et le Parchemin, mais cette fois pas avec de l’argent, mais avec vos points de Hauts Faits.

NOTE 18/20 – J’ai pris plaisir à jouer à Triangle Strategy, bien plus que sur Octopath Traveler. Le fait que l’histoire soit mature et violente m’a beaucoup plu. La multitude de personnages – si vous arrivez à les recruter – est une bonne idée pour alterner ses équipes et essayer d’autres stratégies, histoire de ne pas rester bloqué.

Hormis, Frederica qui est le genre de personnage qui m’insupporte comme pas possible, j’ai apprécié les différentes personnalités et histoires de chacun. Le fait de perdre ses Butins et La Balance des Convictions sont des idées vraiment cool. Le jeu ne plaira pas du tout à ceux qui n’aiment pas la narration et donc lire.

Je pense que si l’on ne fait pas de monter d’XP de temps en temps (non, en fait souvent) au Campement, le niveau recommandé lors d’une bataille ne coïncidera jamais avec le niveau des unités. Et, ce qu’importe la difficulté, les ennemis frappent fort, vos mages peuvent tomber comme des mouches.

Les 3 fins qui correspondent à 3 personnages, ne m’ont pas plu, pas parce qu’elles nécessitent toutes un sacrifice, mais parce qu’elles sont assez étranges. Une est arrivée comme un cheveu sur la soupe, mais vraiment en mode WTF. Une autre est tellement utopiste que je me suis dit « attends, je ne me suis pas fait chier pour choisir ça! ». La dernière qui m’a semblé la moins mauvaise de toutes, et qui pourrait être bonne, se retrouve emmenée dans le mal sans raison… Je n’ai pas triché, du coup, je n’ai pas eu la 4ème fin dite « Golden route ».

💎 Review réalisée à partir d’une version Collector Switch.

💜 Aidez-nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu!


En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Karma Shachou

Joueuse de RPG avant tout, elle a pourtant commencé avec Tetris sur les WC. La passion (geek, pas les WC) a persisté sur le blog en 2012 avec rien ni personne, puis, elle a grandi avec de nombreux partenariats et quelques larbins en intérim. Touche à tout, jeux indé/AAA, sauf le sport, les FPS et les MMO (à part SWTOR, une religion de jeunesse), elle poursuit sa route vers la gloire et s'étend même dans d'autres domaines! Par contre, y'a plus de place chez elle: ah les collections!!!

3 réflexions sur “Test du jeu vidéo Triangle Strategy de Square Enix

Laissez un commentaire on réagira avec vous!