ActionAventureTest

Test Mega Man Battle Network Legacy Collection

Si vous êtes fan de MegaMan, plus précisement la série Battle Network, ce jeu switch du nom de MEGA MAN BATTLE NETWORK LEGACY COLLECTION va vous ravir au plus haut point. Ce n’est pas un, ou deux, mais 10 titres réunis dans cette compilation!

Cette anthologie est disponible depuis 14 avril et regroupe les titres suivants: Mega Man Battle Network 1 et 2, MMBN Blue et White 3, MMBN Red Sun et Blue Moon 4, MMBN Team Protoman et Colonel 5, enfin MMBN Cybeast Gregar et Falzar 6.

L’histoire se déroule dans le monde futuriste interconnecté de la Net Society, qui dépend de programmes informatiques connus sous le nom de Network Navigators (ou NetNavi en abrégé). Ils gèrent tout, du grille-pain au réseau électrique de la ville. Si cette technologie propose toutes sortes de commodités, elle a également importé une vague de cybercriminalité qui sévit à tous les niveaux de la société.

Dans les jeux proposés, les joueurs incarnent Lan Hikari en utilisant leur terminal personnel et son NetNavi, MegaMan.EXE, pour affronter les coupables de ces cybercrimes. Les joueurs contrôlent MegaMan.EXE dans son exploration du réseau, ses affrontements stratégiques et son utilisation des puces de combat pour acquérir des capacités dévastatrices capables de supprimer les virus les plus sinistres.

Comme j’en ai déjà testé plusieurs, je vais tâché de recopier au plus vite mes anciens articles si vous avez besoin de comparer avec les anciennes compilations. Pour l’heure, je vais aborder chaque jeu en résumant leurs atouts, tenants et aboutissants. On commence avec Mega Man Battle Network le titre qui a lancé la série en 2001.

On suit Lan dans le monde réel et MegaMan dans le cybermonde, alors qu’ils travaillent ensemble pour résoudre les incidents qui les entourent. Dans Mega Man Battle Network les affrontements se font sur des grilles en 6 x 3. Vous construisez votre propre ensemble de puces pour les rendre plus puissantes et vous les combinez au combat pour supprimer les virus qui sévissent dans le cybermonde. Pour battre les ennemis, misez sur leur faiblesse élémentaire. Côté négatif, on retiendra les aller-retour, les attaques incessantes.

Avec Mega Man Battle Network 2 (2001), Capcom introduit le système de changement de style de combat. Les changements de style apportent toutes sortes d’améliorations aux statistiques de MegaMan, telles qu’une puissance accrue de Buster ou une capacité de puce étendue pour l’écran personnalisé.

Chaque style peut également prendre l’un des quatre éléments (Heat, Aqua, Elec et Wood), qui modifient les caractéristiques du Charge Shot de MegaMan. Si vous étiez sceptique avec le 1, les améliorations de cette suite vous feront certainement renouer avec la licence.

La troisième entrée de la série c’est Mega Man Battle Network 3 (2002. C’est le premier qui se décline en deux versions différentes: Blue et White. Utilisez le Navi Customizer pour combiner différents programmes et renforcer les capacités de votre Navi. Mais attention, si la configuration de votre programme ne suit pas les règles appropriées, MegaMan tombera avec un vilain cas de bogues.

Pour Mega Man Battle Network 4 (2003) on retrouve la déclinaison en deux versions: Red et Blue Moon. Vous aurez un nouveau pouvoir du nom de Dual Souls. C’est un pouvoir qui se produit lorsque l’âme de MegaMan résonne avec l’âme d’un Navi qu’il a vaincu dans le tournoi. L’apparence de MegaMan changera, ressemblant à l’âme résonnante, et il prendra des éléments et des capacités de Navi de cette âme.

Ce qu’il faut retenir de Mega Man Battle Network 5 (2004), Team Protoman ou Team Colonel, ce sont les Missions de Libération. Vous participez à des missions de libération afin de libérer Internet du contrôle de Nebula! Divers types de panneaux sombres, teintés de Dark Power, bloqueront votre chemin vers les Darkloids. Travaillez avec vos coéquipiers pour libérer les panneaux, plongez plus profondément dans la zone et battez le Darkloid qui se cache à la fin.

Pour cette conclusion, Mega Man Battle Network 6 (Cybeast Gregar et Cybeast Falzar, 2005), utilisent le pouvoir des Cybeasts scellés pour Beast Out, transformant MegaMan en de nouvelles formes dévastatrices. MegaMan aura besoin d’un cœur solide pour apprivoiser et contrôler cette capacité sauvage. Tenter de Beast Out alors qu’il est dans un état de fatigue déclenchera un Beast Over, l’envoyant dans un déchaînement frénétique.

NOTE 15/20 – De nouvelles fonctionnalités en ligne ont été ajoutés, en autre, les joueurs pourront organiser des batailles privées avec leurs amis, combattre contre d’autres joueurs en ligne dans des matchs non classés ou tenter de se hisser au top dans des matchs classés. Les joueurs peuvent miser des Battle Chips, échanger des styles MegaMan.EXE et des programmes clients NetNavi avec d’autres NetBattlers du monde entier.

Ceux qui veulent se concentrer sur les aventures de Lan et MegaMan.EXE peuvent utiliser le nouveau mode Buster MAX en dehors du jeu en ligne pour multiplier les dégâts du tir normal de MegaBuster par 100. Les 499 Patch Cards créées à partir de Mega Man Battle Network 4 sont incluses dans la collection. Pour 60€ je trouve que le contenu est conséquent. Sinon, c’est toujours assez dur (ou je suis nulle).

💎 Review réalisée à partir d’une version Switch.

Points Positifs

● Riche en contenu.
● Les améliorations.
● Fonction en ligne.
● Pack Cards, galleries.
● C’est moins cher que de les acheter séparément.

Points Négatifs

● Pas toujours simples.
● Défaut uniquement dus aux versions d’origines.
● Pas de remaster, juste des améliorations.
● Les Networks s’adressent aux fans.
● Pas de traduction.

Informations

Sortie: Le 14 avril 2023
Langue: Texte anglais
PEGI: 7
Dispo: PS4, Switch, PC
Editeur: Capcom
Développeur: Capcom
Mode: Solo, en ligne.

💜 Aidez-nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu!


En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Karma Shachou

Joueuse de RPG avant tout, elle a pourtant commencé avec Tetris sur les WC. La passion (geek, pas les WC) a persisté sur le blog en 2012 avec rien ni personne, puis, elle a grandi avec de nombreux partenariats et quelques larbins en intérim. Touche à tout, jeux indé/AAA, sauf le sport, les FPS et les MMO (à part SWTOR, une religion de jeunesse), elle poursuit sa route vers la gloire et s'étend même dans d'autres domaines! Par contre, y'a plus de place chez elle: ah les collections!!!

Laissez un commentaire on réagira avec vous!