HumourMusicalPetit & Grand EcranSérie Animée

Avis sur la série animée humoristique Centaurworld

Avis sur la série humoristique et musicale Centaurworld

Je vous avouerai que lorsque j’ai découvert que ça chantait, j’étais un peu moins enthousiaste, mais bordel ce que j’ai bien fait de continuer! Je n’ai fait que de rigoler d’épisode en épisode.

Cependant, Centaurworld ce n’est pas que drôle, c’est joli, c’est original, c’est plein de thématiques.

C’est pourquoi, je me dois de vous en parler. La série est américaine, classée dans comédie musicale animée, et on la doit à Megan Nicole Dong (DragonsCapitaine Superslip…).

Malheureusement, il n’y a que deux saisons, mais il y a une vraie fin. 

Quand Centaurworld commence, on découvre une série un peu sombre, sur fond dramatique (guerre, morts, famine) aux traits de dessins nets, quand tout à coup, on bascule dans un autre aspect de la série, celui qui deviendra le dominant: la comédie, le mignon, le loufoque aux traits de dessins ronds.

C’est un peu comme si les Petits Poneys avaient fait des choses pas très catholiques avec les personnages de Bob l’Éponge et de vrais chanteurs de Broadway. Car oui, les chansons sont interprétées par de réels chanteurs de Broadway.

Chaque personnage à son style musical, parfois, c’est toute une race qui a son style, ce qui rend la série très dynamique et variée. De plus, les chansons ne sont pas là pour combler un vide, elles remplacent des dialogues et font ainsi avancer l’histoire. Pour finir, si vous regardez la série en version française, vous aurez l’immense joie d’entendre les chansons en français. Je ne rajouterai rien sur l’histoire, mais sachez que l’adorable du monde de Centaurworld qui contraste avec celui des humains, cache bien son lot de « négatif » lui aussi.

Si en vérité les thématiques sont sombres, voir graves, heureusement l’humour fait passer le tout dans la joie et les sourires, à condition de faire attention aux dialogues, et de ne pas être rebuté par quelques blagues « caca prout ». Personnellement, j’ai rigolé du début à la fin, bon non, pas à la fin, car j’étais triste que ça finisse.

Pourquoi? Déjà, à commencer par la situation première: Jument dépareille totalement dans le monde de Centaurworld et on découvre en même temps toutes les étrangetés qu’il renferme, comme devoir regarder avant de s’asseoir, ou les coutumes et traditions (chanter, Rigole-crêpes, la cour de justice…).

Ensuite, vient les personnages principaux qui ont tous une personnalité très particulière et je ne vous parle même pas de leurs pouvoirs (Glendel a un portail bidou)! Car oui, à Centaurworld on a des pouvoirs. Mais ce qui est géniale, c’est que même les personnages secondaires sont marquants, croyez moi, quand vous rencontrerez Blaise, vous répéterez sans le vouloir sa phrase fétiche à chaque fois qu’il reviendra à l’écran!

Les épisodes défilent avec leurs lots d’intrigues et de rebondissements, puis vient la saison 2 qui apporte plus de sombre à l’histoire. Il y a une vraie progression et même si on se doute de quelques détails, certains sont en revanche plus difficiles à voir arriver! J’ai tellement envie de le dire, mais je suis fidèle à mes principes, ne vous inquiétez pas, je ne dirai rien.  Le méchant de la série est intéressant et charismatique, son design est vraiment cool, il me fait penser à du Ghibli.

J‘ai passé un très bon moment dans l’univers de Centaurworld, j’aimerais tellement qu’il y ait plus de séries de ce genre. Je vous la conseille pour votre dose de bonne humeur. Je suis contente que ce soit une série terminée, je veux dire avec une vraie fin et non annulée, mais je suis comme beaucoup, j’aimerais une nouvelle intrigue pour une saison 3.

Verdict:

💜 Aidez-nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu:

Karma Shachou

Joueuse de RPG avant tout, elle a pourtant commencé avec Tetris sur les WC. La passion (geek, pas les WC) a persisté sur le blog en 2012 avec rien ni personne, puis, elle a grandi avec de nombreux partenariats et quelques larbins en intérim. Touche à tout, jeux indé/AAA, sauf le sport, les FPS et les MMO (à part SWTOR, une religion de jeunesse), elle poursuit sa route vers la gloire et s'étend même dans d'autres domaines! Par contre, y'a plus de place chez elle: ah les collections!!!

Laissez un commentaire on réagira avec vous!

En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading