RPGTestVisual Novel

Test du jeu Persona 3 Reload le remake chez Atlus

C’est cette fameuse licence où l’on incarne un adolescent qui va devoir alterner entre la gestion de son quotidien de lycéen le jour et celui de chasseur d’esprits la nuit.

À l’époque très peu connue en occident, c’est avec la sortie de Persona 5 en 2017 que la série gagne en popularité. Cela attise alors la curiosité de ces nouveaux joueurs qui voulaient découvrir la licence.

On comprend que c’est dans cette optique que le studio ATLUS décida de refaire une beauté à son troisième opus.

Nous allons donc voir aujourd’hui si ce remake est pertinent et si celui-ci peut rivaliser avec les RPG actuels.

Dans Persona 3 nous sommes dans un univers teinté de bleu, avec une ambiance qui se veut plus sombre que les deux opus suivants.

En attestent les premières minutes de jeu où notre protagoniste débarque de la gare pour rejoindre son dortoir. Sur le chemin, il croise des cercueils posés à même le sol, ainsi que des flaques de sang. Ce côté horrifique propre à Persona 3 provient à mon avis de l’influence qu’avait la série mère Shin Megami Tensei sur sa série spin off.

En effet, SMT était une série de RPG beaucoup plus orientée horreur. Autre point qui vient appuyer le côté un peu glauque de cet opus, c’est la façon qu’ont nos personnages d’invoquer leur Persona !

Pour ce faire, nos protagonistes doivent pointer un pistolet sur leur tête et presser la détente… Cette manière assez étrange d’utiliser nos invocations avait, à l’époque, fait scandale au Japon. Eh oui, c’était le pays où le taux de suicide des étudiants était supérieur à bien d’autres. C’est pourquoi on ne retrouve pas ce procédé d’invocation par la suite. Bref, même si plus sombre, je trouve l’ambiance de cet épisode très réussie.

Concernant le résumé du jeu, comme dans tous les Persona, nous incarnons un jeune lycéen qui vient d’arriver dans une nouvelle ville. Et il doit intégrer un nouveau lycée au style très chic. Ici notre personnage est transféré au lycée Gekkoukan, dans une ville fictive au bord de la mer. Après avoir fait ses premiers jours d’intégration, un soir, le dortoir se fait attaquer par des entités maléfiques nommées Shadows.

Notre héros, après avoir repoussé leur attaque, tombe dans un coma de plusieurs jours. À son réveil, il rejoint alors la SEES (« Section d’Exécution Extrascolaire Spécialisée ») dans le but d’éradiquer les Ombres qui apparaissent pendant la 25ᵉ heure de la journée (Heure Sombre). Une heure perçue uniquement par certaines personnes à minuit, entre un jour et le suivant.

Durant les phases d’exploration et de combats, vous aurez accès au Tartare. C’est une grande tour labyrinthique située à l’emplacement du lycée Gekkoukan et visitable pendant l’heure sombre. Le but étant de progresser au plus haut de cette tour. Vous y croiserez différentes créatures que vous pourrez combattre et recruter pour les utiliser dans votre équipe. Vous y gagnerez aussi de l’EXP et de l’argent pour faire progresser vos personnages.

Outre le Tartare, vous aurez dans votre calendrier des phases de pleine lune. Celles-ci vous permettront d’accéder à d’autres lieux et donjons. C’est principalement durant ces phases de pleine lune que le scenario du jeu progressera.

Concernant les mécaniques, rien de bien nouveau, il s’agira d’un RPG au tour par tour. La spécificité résidera dans les Persona (monstres) qui composeront votre équipe. À vous de bien les sélectionner afin de créer une équipe équilibrée capable de percer les faiblesses des monstres ennemis.

Car c’est ça le cœur du gameplay de Persona 3 Reload, trouver les faiblesses de vos ennemis pour prendre l’ascendant sur eux et leur assener des attaques groupées dévastatrices.

Si vous parvenez à utiliser ces attaques groupées, vous augmenterez vos chances d’effectuer un tirage de cartes à la fin du combat. Ce tirage vous permet de choisir entre plusieurs cartes vous proposant des bonus (argent, XP, regain de vie, recrutement de persona, etc.).

L’autre partie du jeu réside dans le côté social. Ça passe par la gestion de votre vie de lycéen durant laquelle vous devrez assister à différents cours, faire des activités, sortir avec vos amis… Ces phases sociales sont interconnectées avec les phases de combats puisque c’est durant votre vie lycéenne que vous aurez l’occasion d’augmenter différentes statistiques comme le Courage, le Charme. Ainsi que votre niveau de relation avec les différents personnages.

Ces relations et stats auront des répercussions sur votre puissance lors des phases de combats. Même si les activités proposées sont moindres par rapport à Persona 5, vous aurez un large choix de lieux à explorer et de choses à faire. Ces activités et lieux à visiter se débloqueront au fur et à mesure de votre progression dans l’histoire ou de votre niveau de statistique.

Par exemple, le jeu propose une discothèque qui est bloquée au début du jeu, car votre niveau de Courage n’est pas assez élevé. À vous donc d’effectuer des activités comme aller au karaoké, travailler à temps partiel dans un café, etc, pour augmenter cette statistique et accéder à ces activités.

Le point fort de ce Persona réside dans les personnages avec lesquels vous tisserez des liens. Ces derniers sont variés et souvent hauts en couleur. Vous pourrez par exemple sympathiser avec votre rival du cours de sport, étendre les liens avec la fille timide secrètement amoureuse de vous ou encore apprendre à faire la connaissance d’un vieux couple propriétaire d’une librairie du centre ville.

L’autre force que je trouve à ce Persona 3 Reload, c’est que malgré le côté visual novel qui fait partie intégrante du jeu, celui-ci ne se perd pas en bavardage et discussions trop futiles. Là où je trouvais Persona 5 parfois trop bavard, Persona 3 Reload est quant à lui plus direct et pragmatique dans son intrigue. Ce que je trouve appréciable.

Je vais aborder, dans cette partie spécifiquement, toutes les modifications/améliorations qu’apporte ce remake:

  • Graphismes
    • Nouveau style d’illustrations et de graphismes 3D.
    • Nouvelles cinématiques animées/en images de synthèse.
    • Nouvelle cinématique d’ouverture.
    • Nouvelles tenues de combat pour chaque personnage.
    • Nouveau design d’interface.
  • Combat
    • Théurgie – Action spéciale inédite dans Persona 3, comparable aux coups spéciaux de Persona 5.
    • Possibilité de diriger les membres du groupe (fonctionnalité inédite dans Persona 3, mais présente dans Persona 3 Portable).
  • Donjon
    • Possibilité d’accélérer pour se déplacer plus vite.
    • Le système de combat a été mis au niveau de celui de Persona 5 (changement, interface mise à jour, etc.).
    • Inclusion de portes et de passages Monade dans Tartare, pièces avec Ombres surpuissantes et récompenses rares.
  • Fusion
    • La fusion a été mise au niveau de celle de Persona 5 (recherche de fusion, etc.).
  • Liens sociaux
    • Nouvelles activités sociales avec les membres du groupe (jardinage, cuisine, lecture, etc.).
    • De tout nouveaux événements pour les membres du groupe qui n’ont pas de liens sociaux.
    • Tous les événements principaux de liens sociaux sont désormais entièrement doublés.
    • Inclusion du lien social d’Aigis (disponible uniquement dans FES à l’origine).
  • Son
    • Une nouvelle interprète.
    • De tous nouveaux morceaux.
    • Les chansons d’origine de Persona 3 ont été réarrangées.
    • De nouveaux comédiens de doublage anglophones.
  • Autre
    • Une fonctionnalité réseau permet de voir les tâches que d’autres joueurs ont choisi d’accomplir.
    • Scènes supplémentaires étoffant l’histoire de STREGA.

Voilà pour les modifications. Pour ma part, je possède le jeu original sur PS2 et y ai joué il y a quelques années. De mes souvenirs, ce que j’ai trouvé le plus notable dans ce remake, c’est la refonte graphique. J’avoue que rebrancher ma vielle PS2 pour rejouer avec les graphismes originaux m’aurait certainement un peu brulé les yeux.

Ici, même si ce n’est pas une claque graphique, l’utilisation du moteur graphique Unreal Engine 5 rend les couleurs éclatantes et nettes, les expressions de visage sont retravaillées, les animations revues. Les quelques modifications apportées au gameplay sont également agréables et dynamisent le jeu, comme par exemple la possibilité de sprinter dans les donjons. On peut cependant déplorer l’absence du DLC que contenait la version PSP du jeu et qui rajoutait une quête supplémentaire avec de nouveaux personnages.

NOTE: 16/20 – Pour résumer, Persona 3 Reload remet au gout du jour un JRPG d’envergure qui a pu à l’époque passer à la trappe chez les joueurs occidentaux. Et même si le jeu à presque 20 ans, il nous montre qu’il n’a rien à envier aux RPG actuels.

Donc avis à tous les joueurs fan de JRPG, foncez, le jeu en vaut la chandelle!

Si vous souhaitez lire le test de Persona 5 Royal c’est ici.

💎 Review réalisée à partir d’une version presse PS5.

Points Positifs

● Un remake graphiquement pertinent.
● Une Intrigue au top.
● Une BO bien groovy.
● Les doublages retravaillés.
● Beaucoup d’activités.

Points Négatifs

● Le donjon (Tartare) répétitif.
● Manque l’ajout qu’avait la version PSP.
● Assez pauvre en décor.

Informations

Sortie: Le 02 février 2024
Langue: Texte en FR
PEGI: 18
Dispo: PS5, PS4, Series, One, PC
Éditeur: Sega, Atlus
Développeur: Atlus, P Studio
Mode: Solo

💜 Aidez-nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu:

Charles

Larbin préféré, spécialisé avant tout dans le rétro-gaming, je joue cependant sur un très grand nombre de consoles différentes. Mon expérience en rétro, ma curiosité naturelle et ma vision apportent une aide et un plus non négligeable dans mes tests personnels et dans ceux en collaboration avec Karma. Car, nos avis se complètent. Grand fan de jeux de combat, on ne joue pas ensemble, sinon ça part en engueulades (il fait toujours les mêmes coups!). Gros joueur Street Fighter.

2 réflexions sur “Test du jeu Persona 3 Reload le remake chez Atlus

  • Wow bravo nom d’une barbe à papa ça c’est du test , je vais le recevoir, merci beaucoup travail de pro 👍👍👍

    Répondre

Laissez un commentaire on réagira avec vous!

En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading