AventurePoint & ClickRéflexionTest

Test la Chronique des Silencieux: un jeu de détective

Laissez-moi vous emmener en 1967, à Bordeaux, au sein du quartier Mériadeck. Notre petit Eugène arrive tout juste dans la ville et doit rejoindre son oncle qui est pour ainsi dire la seule famille qu’il lui reste du côté maternel.

Seulement voilà, son oncle ne vient pas le chercher car il est en prison à cause d’une bagarre avec Hervé le manchot. De plus, c’est un mac et il vit dans un bordel. Sympa comme scénario non ?

Votre mission jeune détective du dimanche, c’est d’aider votre oncle Flavio à sortir de prison en découvrant les dessous de cette affaire. Pour cela vous allez devoir fouiller un tantinet afin de découvrir des pièces à conviction, interroger les témoins à l’aide de votre magnéto et trouver les incohérences entre ces objets et les témoignages. Ce sera un défi de taille, je vous le dit tout de suite mais vous vous en sortirez !

Nos protagonistes ne sont pas très enclin à donner des informations. C’est à vous de découvrir les secrets cachés au sein du Pays de Galles, nom officiel du magasin de meubles et officieusement du bordel. Pour cela, vous allez donc interroger chacun de nos personnages et tenter de faire corroborer leur affirmations avec les documents que vous aurez trouvé.

Pour cela, les personnes qui ont développé le jeu ont crée quelque chose d’ingénieux : des fils de connexion comme dans les films policiers. Ils permettent de relier des témoignages au contenu des documents et ainsi déceler les contradictions.

Les mécaniques de gameplay sont plutôt cool et on se prête facilement au jeu. Il arrive par exemple qu’un des personnages refuse de vous parler.

Vous devez alors à l’aide d’un mécanisme de cadenas et de clés relier les 2 élements vous permettant au final d’ouvrir la porte et d’en apprendre plus sur le passé du personnage ainsi que ses motivations.

Vous pouvez aussi utiliser différents outils tel qu’un ordinateur par exemple pour trouver des indices. Le magnétophone vous permet quant à lui d’enregistrer des sons que ce soit musique ou autre. Il est très utile et vous servira plus d’une fois pour avancer dans le jeu.

Les graphismes rappelant la bande dessinée combinés aux voix off confèrent une ambiance théâtrale agréable surtout en tant que français.ses. L’histoire de chaque personnage est touchante et les dialogues sont bien écris pour la plupart. On ressent une attention particulière sur l’écriture et le concept des protagonistes, pour notre plus grand bonheur.

Le hic de ce jeu : Certaines connexions ne sont pas toujours faciles à faire et on en vient à essayer de deviner. On constate un manque de clarté et une mauvaise explication du gameplay. On est face à des situations où on ne sait pas toujours ce qu’on doit trouver et ce à quoi on doit répondre et ça devient vite un vrai casse-tête.

On finit par utiliser Yves notre commis aux indices et pour autant on est toujours perdu. On sait ce qu’il faut prouver mais on ne comprend pas les liens à connecter. Cela dit à partir de la deuxième enquête, les choses deviennent plus faciles et j’imagine que le fait d’avoir galéré 10 heures sur la première partie nous a bien formé pour le reste.

Comme dit précédemment, quelques années plus tard, une nouvelle enquête s’offre à vous.

Cette fois, vous devez découvrir les secrets de Victor Dousvalon, une vraie tombe, qui vous engage pour faire une enquête sur lui-même avec l’aide de sa fille Catherine. Dis de cette façon, ça n’a pas trop de sens mais comprenez Victor a un passé troublant ! (dit-elle dramatiquement en mettant le revers de sa main sur son visage).

Deux langues sont disponibles, le français et l’anglais et vous pouvez aussi adapter la taille du texte en fonction de vos préférences.

NOTE: 15 /20 – On ne peut qu’admirer ici l’originalité du gameplay et la beauté des graphismes et des cinématiques. L’histoire est touchante et pleine de rebondissements, on perçoit beaucoup de sincérité dans ce titre.

L’interface est simple et assez intuitive et il n’est pas difficile de comprendre les mécaniques du gameplay. La difficulté réside dans la résolution des énigmes qui rende le jeu assez laborieux surtout lors de la première partie. On aimerait un peu plus de clarté concernant les liens qu’il nous faut trouver.

La bande sonore est quant à elle parfaitement adaptée. Certains bugs ont pu être observé comme le fait que le jeu m’a déconnecté 2-3 fois à certaines phases de l’histoire. Un problème qui sera surement ajusté par les développeurs.

Si vous aimez les point & click narratifs et que vous avez toujours rêvé de vous mêler de ce qui ne vous regarde pas, ce jeu est fait pour vous !

💎 Review réalisée à partir d’une version presse PC.

Découvrez un autre test d’un jeu à énigme: Another Code

Points Positifs

● Graphismes originaux.
● Mécaniques de gameplay ingénieuses.
● Des histoires bien travaillées et touchante/
● Bande sonore appropriée.
● Des cinématiques avec voix off .

Points Négatifs

● Manque d’explication pour la résolution des énigmes.
● Des dialogues pas toujours compréhensibles.

Informations

Sortie: 29 novembre 2024
Langue: Texte en FR
PEGI: /
Dispo: PC
Éditeur: Pierre Feuille Studio
Développeur: Pierre feuille Studio
Mode: Solo

💜 Aidez-nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu:

Ambre

Mon kiffe ce sont les jeux avec la meilleure immersion possible, si c’est complètement perché et irréel, c'est encore mieux! Joueuse de FPS depuis mes 18 ans, fan de jeux d’aventure (GOW), très sélective sur les RPG (Fallout 4), je recherche des jeux avec du super scénar et du narratif qui est pour moi tout comme les livres médiéval-fantastiques un moyen de sortir de ma réalité pour entrer dans un autre monde. Tu l’as compris, je suis une fan des jeux décisionnels, d’aventure, action, horror, Survival, Coop.

Une réflexion sur “Test la Chronique des Silencieux: un jeu de détective

  • Super article ! Ça donne envie d’essayer quand tous les bugs seront fixés ! 😁

    Répondre

Laissez un commentaire on réagira avec vous!

En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading