ActionRPGTest

Test du jeu Xuan Yuan Sword 7 chez Softstar

Comme vous pouvez le remarquer dans le titre, la franchise Xuan Yuan dont je vous parle pour la première fois sur le blog en est déjà à son septième opus. Alors pourquoi écrire un article seulement maintenant? Ma réponse est simple: tout simplement parce que pour la première fois, la licence a été traduite dans plusieurs langues pour la sortie de Xuan Yuan Sword 7 sur PS4 et Xbox, ce qui n’était pas le cas pour la version PC de 2020.

L’autre grande information que je me dois de vous transmettre, c’est qu’il n’y a pas du tout besoin de connaitre les anciens jeu. En effet, Xuan Yuan Sword 7 raconte une histoire autonome dans le but de permettre à nous autres occidentaux d’approcher facilement la franchise.

Une histoire dans une Chine dépaysante tel un drama

Voici l’histoire que j’ai reprise du site officiel, mais dont j’ai éludé, ou au contraire étoffé certains détails pour ne pas spoile l’intrigue. Vers la fin du règne des Han occidentaux, le puissant Premier ministre chinois a remplacé son empereur, promettant une ère de paix et de prospérité. Mais dix ans plus tard, cette promesse n’a jamais été tenue. Au lieu de cela, une décennie de guerre et de famine a laissé la Chine en ruine.

Là-dedans, nous suivons et incarnons Taishi Zhao qui se retrouve malgré lui au milieu du conflit. Alors que lui, son seul objectif est de sauver le corps de sa sœur Taishi XiangMaintenant, vous allez me dire, mais qu’est-ce qui peut bien y avoir d’extraordinaire là dedans? Voici ma réponse. Si vous avez l’habitude des œuvres cinématographiques chinoises, ou même des dramas (séries asiatiques), je pense que vous savez où je veux en venir.

Pour mes autres lecteurs, je vais tout vous expliquer: Xuan Yuan Sword 7 est un jeu que l’on vit comme dans un film ou drama. Il n’y a pas cinq minutes où il n’arrive pas quelque chose à notre personnage Zhao! Trahison, empoisonnement, perte, solitude, retrouvaille, combats, etc. Pourquoi? Parce que c’est un récit qui se déroule dans une Chine antique, mais en même temps dans le mystique, tout en côtoyant quelques anachronismes.

Ainsi, s’offre à nous une carte, relativement grande, que l’on peut parcourir au gré de notre envie. Mais si on veut que l’histoire continue, la carte, enfin plutôt le jeu, nous oblige à suivre le cheminement du récit (sinon la suite ne se débloque pas).

Un RPG classique, mais rempli de folklore

Du coup, on se retrouve dans un jeu à couloirs, donc linéaire. Est-ce un problème? Non. Car tous les jeux n’ont pas à être en monde ouvert, je veux dire, ce n’est pas une norme. En contre-partie, Xuan Yuan vous offre des environnements de verdure, des villages, des villes, des montagnes, passant ainsi de végétation à sol enneigé, ou de la terre à de la pierre dû à l’urbanisme.

En fait, ça m’a fait penser à The Witcher. Dans tout cela, vous côtoierez des humains, hommes, femmes, enfants, du simple paysan au général, tantôt inoffensifs, tantôt là pour vous attaquer. Puis, il y a le bestiaire qui vient donner vie à l’autre face du jeu: le côté mystique. Ainsi, vous croiserez des yaoguai pour les animaux (parfois mécaniques) lion gardien, Nian, loup dragon, variété de grenouilles. Ainsi que des espèces de lutins maléfiques appelés Mogui, des Enfamés (enfant affamé qui a mangé un cadavre)…

Pour les créatures à aspects humaines, peut-être des Jingmei, des hommes sans tête, des sorcières brulées qui vomissent du poison… Sans oublier les dieux et autres créatures que je ne divulguerai pas. En somme, même si les graphismes ne sont pas d’une grande qualité, ils sont suffisamment bien maitrisés pour nous offrir de beaux paysages à contempler de jour ou de nuit et à écouter (oiseux, bruit de l’eau…).

Patience, liens et contemplation

Si prendre le temps de regarder est un aspect important en orient, il en est de même avec l’humain. Vous ne commencerez pas le jeu en frappant tout ce qui bouge. Telle un film asiatique, l’histoire se pose (surtout que l’on démarre enfant) et on prend le temps de vous présenter les personnages.

Que ce soit enfant ou adulte, Zhao prend soin de sa sœur du début à la fin, tout y est sagesse et amour. Au-delà de la sauver, il lui chante des chansons (la scène dans laquelle il la tient en lui chantant la berceuse était vraiment belle). Il lui compte la Chine, lui apprend la vie.

Le côté relation entre chaque personnage principale est développé. Parce que c’est ça qui est important: la famille, l’amour et par extension la perte, l’honneur. Xuan Yuan Sword 7 à donc un rythme propre, tout comme une œuvre cinématographique ou télévisuelle qui ne plaira pas à tout le monde. À cela, s’ajoute tout le côté politique, car oui, l’histoire se déroule sur fond de guerre, de tuerie, de maladie et d’injustice.

En plus des aléas que subit notre héros, il doit temporiser avec les conflits de sa patrie. C’est cela qui est intéressant dans le jeu, c’est que tout se mélange bien et ajoute de la profondeur. Pour finir, en plus des créatures, il y a évidemment de la magie et de la technologie. Car oui, les problèmes viennent aussi du fait que des hommes utilisent la connaissance de la mécanique de l’école des mohistes à de mauvaises fins. Ainsi, je le disais plus haut, il vous arrivera de croiser des machines hostiles sur notre route.

L’art de se battre, n’est pas héros qui veut!

Passons à l’action, avec les combats. Comme tout RPG, vous ne resterez pas longtemps seul. Votre équipe se composera de 3 personnes et sera parfois rejoint par un PNJ que vous ne contrôlerez pas. Vous contrôlez entièrement Taishi Zhao, par contre, les 2 autres personnages, c’est l’IA qui s’en charge pour vous.

Cependant, en cas de besoin, c’est vous qui déclencher leur pouvoir spécial. Franchement, si vous prenez le temps de les faire évoluer en même temps que vous, ces 2 personnages sont de vrais soutiens. Une fois morts, ils se relèvent tout seuls après un cooldown. Zhao a évidemment une attaque rapide et une lourde. Il a également des postures (de l’Ours, du Tigre, du Bœuf…) qui font mal et qui offrent un coup spécial une fois débloqué.

Vous pouvez équiper deux postures à la fois, et avez le droit en combat de switcher entre les 2. Chaque posture a une évolution à débloquer tout simplement en l’utilisant. On peut évidemment parer, esquiver et donc donner des ordres aux 2 autres membres comme je vous l’ai dit. À cela, s’ajoute 2 pouvoirs octroyés par le Parchemin Céleste que possède Zhao. Un qui ralentit le temps et un autre qui pose une AOE qui retient les ennemis faibles pour ensuite les aspirer dans l’autre dimension. Car oui, il existe une autre dimension, mais je préfère ne pas en parler.

Par contre, ce que je peux vous dire c’est que grâce à l’autre dimension, vous avez accès à un menu qui vous permet d’améliorer des temples, qui eux vont vous permettre d’avoir de meilleurs équipements.

Enfin, la particularité du titre vient de la capacité de Taishi Zhao à capturer et enfermer les âmes des ennemis vaincus pour les fusionner et ainsi créer des bonus à attribuer à lui et son équipe. Dans tous les cas les combats sont rapides et dynamiques, les personnages sont légers. Ça, c’est tant mieux, car je ne supporte pas les jeux où les personnages trainent des rochers dans leurs chaussures.

Des efforts pour rendre l’univers vivant

Concernant les interactions, vous pouvez parler aux PNJ des quêtes secondaires (que je vous conseille de faire car cela rapporte). Vous avez des petits coffres et de grands coffres à ouvrir, ils sont cachés plus ou moins bien dans l’environnement et dans des bâtisses. Vous pouvez aussi casser différentes jarres. Ça vaut le coup de les dénicher/casser, parce que ça évite d’acheter des ressources et donc de garder son argent.

Il y a également des marchants, des stèles pour se téléporter et des énigmes à résoudre. Il me semble, je ne suis pas sûre, car moi, je les ai faites, que vous pouvez sauter les énigmes si vous ne souhaitez pas les faire. Enfin, vous pouvez jouer au jeu du pays, le zhuolu, un jeu de stratégie comme le proposerait AC Valhalla ou The Witcher.

NOTE 16/20 – La traduction française est très correcte, même les dialogues des PNJ lorsque vous passez à côté d’eux ont été traduits. Les musiques ont été superbes tout du long. Vous en aurez pour environ 12 heures de jeu en ligne droite et environ 15 avec les quêtes secondaires.

Certes, Xuan Yuan Sword 7 n’offre pas de nouveautés puisqu’il emprunte les codes du RPG classique, mais il propose une histoire dans une Chine dépaysante sans trop de contraintes. À la fois agréable à regarder et manquant de détails (surtout sur les visages), j’ai pourtant aimé vivre l’aventure.

La difficulté est normale, à condition de up votre équipement et vos pouvoirs. Et si vous souhaitez du challenge sur les boss (ou même les attroupements d’ennemis) les modes de difficultés élevés sont pour vous.

Vous pouvez aussi découvrir mon test sur le jeu Sword and Fairy: Together Forever, sa licence jumelle.

💎 Review réalisée à partir d’une version PS4.

Points Positifs

● Beau.
● De super passages beaux ou épiques.
● Le folklore.
● La balade en Chine.
● L’OST géniale.
● Traduit!
● Personnages attachants.

Points Négatifs

● Pas toujours égal dans le visuel.
● Linéaire.
● Aller-retour.
● Reste très classique.

Informations

Sortie: Le 30 septembre 2021
Partenariat: Eastasiasoft
Langue: Texte FR
PEGI: 16
Dispo: PC, One
Éditeur: Softstar
Développeur: DOMO Studio
Mode: Solo

💜 Aidez-nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu!


En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Karma Shachou

Joueuse de RPG avant tout, elle a pourtant commencé avec Tetris sur les WC. La passion (geek, pas les WC) a persisté sur le blog en 2012 avec rien ni personne, puis, elle a grandi avec de nombreux partenariats et quelques larbins en intérim. Touche à tout, jeux indé/AAA, sauf le sport, les FPS et les MMO (à part SWTOR, une religion de jeunesse), elle poursuit sa route vers la gloire et s'étend même dans d'autres domaines! Par contre, y'a plus de place chez elle: ah les collections!!!

2 réflexions sur “Test du jeu Xuan Yuan Sword 7 chez Softstar

Laissez un commentaire on réagira avec vous!