ActionTestTPS

Test de la nouvelle licence de Capcom: Exoprimal

Préparez votre meilleur tablier, on va faire de la cuisine aujourd’hui. Et oui, car ici, on va mettre une pincée de Monster hunter, un filet de Dynasty Warrior, de l’émincé de Anthem, on saupoudre d’un peu d’Overwatch, on mélange le tout pour obtenir Exoprimal, nouveau bébé du célèbre studio Capcom.

Il s’agit d’un jeu d’action/tir à la troisième personne en ligne par équipe. Le titre est disponible depuis le 14 juillet 2023 sur la plupart des plateformes et est développé par Capcom. Ce studio, c’est quand même Résident Evil, Monster Hunter, Street Fighter ou même plus récemment Ghost Trik. (Test disponible ici si vous n’avez pas peur des fantômes héhé). J’étais très impatient de pouvoir tester une nouvelle licence qui apporte un vent de fraîcheur, de nouveauté et je dois dire un petit peu d’addiction. Je t’en parle plus loin.

Quand Iron Man rencontre Jurassic Park

Nous sommes en 2040, les humains vivent paisiblement jusqu’à ce qu’un jour, par de mystérieux portails temporels, surgit une créature longtemps disparue, des dinosaures.

Pour lutter contre cette invasion, la société Aibus Corp a mis au point une IA de pointe, le Léviathan, pour prédire les invasions de ces visiteurs du passé et ainsi pouvoir riposter grâce aux nouvelles armes les plus puissantes de l’humanité, les armures Exosquelette.

3 ans après le début de l’invasion, le jeu nous propose ainsi d’incarner un pilote d’exosquelette, que vous pourrez personnaliser à votre gout, nommé Ace. Une fois un petit tuto de mise en jambe pour vous expliquer les bases de votre joujou mécanique et votre permis d’exosquelette en poche, vous êtes affecté dans votre nouvelle patrouille. Du nom de Hammerheads, elle comprend Alders l’ingenieur, Majesty la pilote bagareuse, Sandy l’androïde au service du groupe et le chef de la patrouille, Lorenzo.

L’heure est venue de faire votre première mission, une simple mission de patrouille de routine. Vous décollez donc à bord de votre avion, mais pas de bol, une étrange tempête apparaît devant vous, vous faisant vous écraser sur une île mystérieuse, l’île de Bikitoa. Et c’est ici que les choses sérieuses commencent! Sur cette île, le Léviathan vous oblige à participer à ses expériences et ainsi affronter des hordes de créatures préhistoriques dans un mode appelé la Survie Jurassique.

Pour cela, vous êtes renvoyé 3 ans dans le passé, exactement en 2040, lors de la même journée, au même endroit, pour récolter des renseignements appelés « données perdues« .

Elles serviront à remplir une base de données et comprendre ce qu’il se passe sur cette île mystérieuse.

Elles vous serviront également à savoir d’où proviennent ces portails spatiotemporels ramenant ces reptiles plus féroces les uns que les autres.

Un système de Season-pass est également disponible pour les plus fervents combattants qui veulent plus de personnalisation pour leurs armures favorites. Ce Season-pass propose uniquement du cosmétique, ce qui ne donne aucun avantage sur le jeu en terme de puissance. C’est plutôt une très bonne chose de ne pas se retrouver rapidement sur un «pay-to-win». Cependant, après avoir acheté votre jeu (et votre abonnement), redemander une somme d’argent pour un pass est un peu dommage. Mais on reste sur de l’optionnel, donc dans ce cas cela ne me dérange absolument pas.

Comment on s’habille?

Une fois le début du jeu passé, nous arrivons dans le menu qui nous permet de choisir et de personnaliser son Exosquelette. Ces armures sont divisées en 3 catégories: Assault, Tank et Soutien. Dans la catégorie Assault, on retrouve des exosquelettes orientés dégâts, avec des armes comme des fusils et grenade avec DEADEYE. Vous aurez également un sniper avec VIGILANT. Ajoutons à cela une arbalète et des objets incendiaires avec BARRAGE ou même du corps à corps avec ZEPHYR et ses terribles tonfas.

Chez les Tank, on est plutôt à mi-chemin entre la protection de ses alliés, le contrôle de foule et les dégâts.

On peut piloter ROADBLOAK et son énorme bouclier capable de repousser les plus grosses bestioles. KRIGER, possède un mini gun et un bouclier en forme de dôme. Enfin, mon petit coup de cœur, MURSAME, l’armure samouraï avec son énorme katana capable de transpercer ses adversaires.

Pour finir, la catégorie de Soutien, qui permet de redonner de la vie et de buffer ses alliés. On aura WITCHDOCTOR qui permet de soigner, accélérer la vitesse de déplacement de ses alliés et d’immobiliser ses ennemis. SKYWAVE, une armure capable de soigner et aveugler ses adversaires. Et pour terminer, NIMBUS, un infirmier hyper mobile monté sur roller pour soigner très rapidement ses alliés tout en étant capable de faire des dégâts à l’ennemi.

Tous ces Exosquelette peuvent être personnalisés grâce à des Skins d’armures, d’armes et en y ajoutant des mods pour augmenter différentes statistiques comme des réductions de délai de compétences ou bien l’accélération de sa vitesse de déplacement.

On se fait un petit sac à main en peau de Raptor?

Maintenant que vous êtes parés de votre meilleur Exosquelette, on passe à la baston et pour ça, direction le mode de jeu Survie Jurassique. C’est d’ailleurs le seul mode de jeu existant dans Exoprimal avant un très très long moment. Ça m’a plutôt surpris on va dire, de n’avoir qu’un seul mode de jeu tant que les 100% ne sont pas atteints. C’est un peu étrange, mais le but étant de faire le même combat, tout le temps, dans la même ville, au quasi même endroit, à quelques ruelles près. Puis la surprise est partie, laissant place à l’inquiétude. Car oui, comment prendre du plaisir à jouer en faisant tout le temps la même map, avec tout le temps les mêmes actions?

La réponse est que le mode Survie Jurassique nous propose différents modes de jeu et est coupé en 2 phases. Vous commencez par choisir de jouer soit en JCJ, soit en JCE ou au hasard. Le choix du hasard donne un boost d’expérience. Nous nous retrouvons dans une équipe de 5 Exocombattants en ligne contre 5 autres pilotes.

Ensuite, la première phase se compose d’une mission aléatoire qui peut être de l’élimination, de l’escorte, de la défense de zone, la défense d’un avion et du sabotage de vortex. Le but de la première phase est d’arriver à compléter ses différents objectifs plus rapidement que l’équipe adverse pour accéder ensuite à la deuxième phase.

La phase 2 comprend également un mode aléatoire entre la sécurisation d’un cube se déplaçant d’un point A à un point B. Ou le contrôle d’une antenne. Ainsi que l’Assaut Omega où le but est de détruire des cibles pour charger un marteau et la collecte d’énergie sur différent Exocombattants vaincus. Il arrive même qu’une mission finale regroupant les deux équipes arrive, le but étant de liquider plus de 1000 raptors!

Prenez bien en compte que Exoprimal vous demande d’être patient. Les 6 maps et les 5 World Boss vous seront accessibles uniquement en terminant le jeu une première fois à 100%.

En parlant dinosaure, on peut trouver un bestiaire plutôt intéressant, allant du simple raptor, en passant par du tricératops, au bien connu T-rex et pleins d’autres bestioles encore. Les pilotes les plus chevronnés auront peut-être la chance de tomber sur une surprise et se retrouver face à face avec des dinosaures ayant mutés avec des capacités étranges, appelés les Néosaures! Je n’en dis pas plus et vous laisse découvrir cela par vous-même.

« Essuie glace activé pour enlever tout ce sang de dino pour admirer le paysage »

Visuellement, tout est fait pour en prendre plein les mirettes! Bon, les décors ne cassent pas 3 pattes à un Canarticho, mais les dinosaures ont l’air plus vrais que jamais. Le ray-tracing est bien maîtrisé, ce qui donne de très beaux effets lumineux sur les armures.

Et en parlant d’armures, elles sont magnifiques! On peut y voir de nombreux détails en zoomant et c’est d’autant plus plaisant avec le système de personnalisation.

Les effets de tir et de puissance sont spectaculaires, autant dire que quand 1000 dinosaures vous foncent dessus, ça en jette de voir une explosion faire voler tout en éclat! C’est une anarchie plutôt propre et maîtrisée tout de même, on a toujours la maîtrise visuelle de ce que l’on fait dans ce qui aurait pu être très rapidement un énorme KO général.

NOTE 15/20 – Clairement jouer à Exoprimal pour l’histoire est une bêtise, car ce mode est vraiment anecdotique. Capcom nous propose ici une toute nouvelle franchise, prend des risques et c’est bien plaisant ce petit vent de fraîcheur.

Alors certes, il manque au titre quelques petites choses pour devenir un grand, mais pas mal de nouveaux contenus seront disponibles dans les mois à venir. Par exemple, des collaborations avec Street Fighter ou même Monster Hunter. Il vous faudra être très patient pour obtenir de nouvelles maps, atteindre les World Boss. Vous devrez finir le jeu à 100%.

Si vous souhaitez ne pas vous prendre la tête, juste vous poser et bourriner, c’est le jeu parfait. Mais attention, l’addiction vous gagnera sûrement et vous rêverez de dinosaures qui volent dans tous les sens !

💎 Review réalisée à partir d’une version PS5.

Points Positifs

● On ressent la puissance des exosquelettes.
● C’est jouissif et addictif.
● De très beaux skins et personnalisation de ses exosquelettes.
● Un mode compétitif…
● Les World Boss.


Points Négatifs

● …mais uniquement en ligne avec abonnement obligatoire.
● Un mode histoire sans grand intérêt.
● Un mode de jeu unique et relativement répétitif pendant un long moment.
● Pas assez de contenu avant un long moment.

Informations

Sortie: Le 14 juillet 2023
Langue: Texte FR
PEGI: 16
Dispo: PC, PS4, PS5, One, Series
Éditeur: Capcom
Développeur: Capcom
Mode: Multi en ligne avec abo

💜 Aidez-nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu:

Tiduth

Un CV long comme le bras de Luffy, on peut notamment retrouver: joueur de blitzball à Zanarkand, voyageur des terres d’Hyrule, maître de la ligue sur la région de Kanto, tueur de zombie à Racoon city, maîtrise parfaite du kamehameha ainsi que du hadoken, sauveur de New York avec Captain America, a porté en direction du Mordor Frodon 6 min sur son dos avant de le lâcher dans un fossé à force de l’entendre se plaindre et devenu maître assassin dans les rues de Florence.

3 réflexions sur “Test de la nouvelle licence de Capcom: Exoprimal

Laissez un commentaire on réagira avec vous!

En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading