ActionRPGTest

Test du jeu Like a Dragon: Infinite Wealth

Dans The Man Who Erased (TMWETN pour aller plus vite), on jouait avec Kiryu alias Joryu pour éclaircir des zones d’ombres de l’intrigue du sixième opus. Qu’on ait apprécié ou non d’avoir « ressuscité » notre bon vieux héros dans TMWETN, une chose est sûre, moi, j’avais vraiment bien aimé le gameplay. Vous pouvez retrouver mon test sur cette page.

Dans Infinite Wealth, nous reprenons le contrôle de Kasuga, ce n’est pas une surprise, c’était prévu (et le but). Pour autant, je ne vous donnerai pas les détails sur les circonstances de la réunion des 2 personnages. Voici les lignes officielles: Deux héros hors du commun réunis par un coup du sort, ou peut-être par quelque chose de plus sinistre… Ichiban Kasuga, un réprouvé inarrêtable qui a toujours su remonter la pente, et Kazuma Kiryu, un homme brisé qui vit ses derniers jours.

Attention, autant vous pouviez vous passer de TMWETN après avoir joué à Yakuza Like a Dragon, autant là, pour comprendre l’histoire et pourquoi les personnages en sont arrivés là, il faut avoir joué à Yakuza Like a Dragon avant! C’est réellement sa suite. Et puis, on retrouve pas mal de perso, de clins d’œil, etc.

Que cela plaise ou non, Kasuga a changé de style! Costume sombre, cheveux lissés et attachés, c’est ainsi qu’il va travailler tous les jours. J’ai bien aimé ce début de partie, malgré tout, je sentais venir le truc. Oui, petit à petit, les éléments d’humour arrivent et la danse de la joie avec les SDF ne s’efface pas de mon esprit.

Puis, au moment où tout bascule pour Kasuga et ses compères, on le retrouve dans son costume criard, les cheveux en pétard (coiffure élaborée selon lui) et une ribambelle de choses absurdes. N’est-ce pas pour cela qu’on aime Yakuza?! Si.

Tout ce que Kasuga fait, donc tout ce que nous faisons en jeu, influe sur sa Personnalité. Sa personnalité est définie en 6 traits de caractéristiques. Vous trouverez la Passion, la Confiance en soi, le Charisme, la Gentillesse, l’Intelligence et le Style. Ainsi, en montant telle ou telle caractéristique, on aura des avantages. Par exemple, une résistance accrue à des aptitudes d’ennemis et à des anomalies. Cela permettra aussi d’accéder à des endroits ou des conversations qui restent fermées si votre caractéristique n’est pas assez élevée.

Je ne vais évidemment pas faire toute la liste, mais par exemple en aidant des passants ou en réussissant des minis-jeux, vous augmenterez une caractéristique. C’est aussi en améliorant ces caractéristiques qu’on augmente Les Aptitudes héroïques (Élégance du héros, Soin du héros, Encouragement du héros…). De plus, il ne faudra pas oublié d’améliorer les relations avec nos amis (les autres personnages qui peuvent être dans l’équipe).

L’aura des dragons en action

Passons à la partie combat toujours au tour par tour. On gère notre personnage ainsi que 3 de nos amis. Avoir un groupe, c’est se compléter, puisqu’on a des Jobs. Par exemple, vous mettez Kasuga en Héros, Tomizawa en Chauffeur de taxi et Kiryu en Dragon de Dojima.

Nos héros du dimanche ont une zone dynamique sous leurs pieds. Vous pouvez choisir votre emplacement, le but étant de placer au mieux certaines de vos Aptitudes. Hormis les boss, les combats peuvent être enclenchés en monde libre. Dès lors, plusieurs possibilités s’offrent à vous:

🔪 Attaque: qui déclenche une frappe normale.
🔪 Aptitudes: regroupent toutes vos Aptitudes. Les utiliser vous coûtera des PM (barre verte). Vous aurez des Aptitudes offensives, défensives, etc.
🔪 Objet: permet de vous soigner, de vous booster ou utiliser un gadget (ex: une bombe) par l’intermédiaire d’item.
🔪 Parer: pour subir moins de dégâts.

Sans oublier, et c’est ça qu’on aime, que l’on peut prendre des objets près de nous pour frapper nos ennemis. D’ailleurs, ce qui est très pratique aussi, c’est de faire en sorte que l’ennemi se cogne dans quelque chose: un mur, une voiture, ou un autre ennemi. Bref, il y a plein de moyens d’optimiser les dégâts. Si un ennemi ou un groupe s’avère trop coriace, vous pouvez faire appel via votre Smartphone a un de vos Acolytes improbables.

Pour les ennemis, vous retrouverez bien sûr les méchants habituels signalés par une icône rouge. En général, si vous avez suivi la progression du scénario, vous pouvez les battre sans difficulté. Par contre, il faudra faire attention à ceux surmontés d’une icône rose ou d’une couronne qui eux sont puissants! L’intérêt, hormis d’obtenir plus d’XP, c’est que souvent, tout près, il y a des items ou une nouvelle zone à dégriser.

Le petit clin d’œil très chouette est bienvenu, c’est que tout comme dans TMWETN, Kiryu étant la Légende vivante, il peut changer de posture quand vous lui mettait le Job Dragon de Dojima!

C’est évidemment un titre ironique, car sans argent, difficile d’être optimal. Vous aurez plusieurs façons de gagner de l’argent. Évidemment, via les quêtes, mais aussi grâce aux mini-jeux. D’ailleurs, il y en a de vraiment cool comme la Livraison de dingue!

Vous retrouverez aussi la Chasse au trésor, un nom enjolivé pour dire que vous allez faire les poubelles. Le but de tout ça étant de pouvoir se payer/fabriquer de l’équipement avec de meilleures statistiques!

Mais pas seulement, il faut aussi de l’argent pour la fabrication d’armes (en plus des matériaux). Soit, on renforce nos armes, soit on en crée de nouvelles. À noter que celle qu’on créera seront de meilleure qualité et c’est toujours utile d’avoir un attribut dessus. Certes, ça coûte, mais les valeurs d’amélioration sont conservées quand une arme entre dans la fabrication d’une autre. Ça vaut le coup d’investir.

Comme je l’ai dit, il y a les quêtes secondaires, mais aussi les mini-jeux. En fait, la ville est remplie de possibilités, sur ça, la licence a toujours été généreuse. En autre, vous retrouverez le mec des Sujimon, donc tous les ennemis seront une nouvelle fois répertoriés dans l’application Sujidex. De plus, vous pourrez participer à l’espèce de ligue pour Sujimon. Oui, oui, comme dans Pokemon, des dresseurs de Sujimon s’affrontent.

Comme un Sims, vous pouvez saluer les habitants avec une icône de smiley au-dessus de la tête. Dans le but de créer des amitiés, après tout, Kasuga ne connait personne à Hawaï. Une fois une connexion faite, la personne s’ajoutera dans votre application Aloha links.

Lorsqu’une amitié est au maximum, cela améliore la Personnalité. Vous trouverez aussi des bâtiments désaffectés appelés Donjons dans lesquels vous devrez libérer de pauvres victimes.

Je déteste toujours ça, qu’importe la forme que ça prend: vous pouvez faire des rencontres par le biais de l’application Miss Match. On retrouve le Karaoké. Enfin, tout le monde l’attendez, l’île de Dondoko Island, une sorte d’Animal Crossing Happy Home XD. Mais j’adore, j’adore! Prendre des photos de cinglés pour avoir des Instantapoints c’est marrant aussi. Bref, il y a de tout en activités.

NOTE: 18,5/20 – J’ai omis certains détails volontairement dans mon test. Je n’avais vraiment pas envie de spoiler ou de gâcher de grosses surprises, car moi, si on me les avait dites, ça m’aurait saoulé!

Franchement, si vous aviez aimé Yakuza Like a Dragon, vous ne pouvez qu’aimer cette suite! Il est encore plus complet, plus fourni, plus drôle tout en étant sérieux (et triste). De plus, vous ne serez pas perdu, car il reprend beaucoup du précédent opus avec quelques améliorations.

Encore un titre généreux! Toutefois, je peux totalement comprendre la lassitude de certains joueurs vis-à-vis de cette licence.

💎 Review réalisée à partir d’une version presse PS5.

Points Positifs

● L’humour qui fait du bien.
● Riche en activités.
● C’est beau!
● Combats dynamiques de plusiseurs manières.
● Combats améliorés.
● L’île Dondoko.

Points Négatifs

● Parfois trop de blabla pour pas grand chose.
● C’est moche lorsqu’il pleut!
● Il faut farmer pour vaincre les boss aux icones roses.
● Je ne suis pas convaincue par le doublage anglais: manque de conviction, censure…

Informations

Sortie: Le 26 janvier 2024
Langue: Texte en FR
PEGI: 18
Dispo: PS5, PS4, Series, One, PC
Éditeur: Sega
Développeur: Ryū ga Gotoku Studio
Mode: Solo

💜 Aidez-nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu:

Karma Shachou

Joueuse de RPG avant tout, elle a pourtant commencé avec Tetris sur les WC. La passion (geek, pas les WC) a persisté sur le blog en 2012 avec rien ni personne, puis, elle a grandi avec de nombreux partenariats et quelques larbins en intérim. Touche à tout, jeux indé/AAA, sauf le sport, les FPS et les MMO (à part SWTOR, une religion de jeunesse), elle poursuit sa route vers la gloire et s'étend même dans d'autres domaines! Par contre, y'a plus de place chez elle: ah les collections!!!

2 réflexions sur “Test du jeu Like a Dragon: Infinite Wealth

Laissez un commentaire on réagira avec vous!

En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading