GestionStratégieTest

Test du jeu Dungeons 3: Nintendo Switch Édition

Cette édition Nintendo Switch Edition contient les 3 packs d’extension Once Upon a Time où Thalya devra se battre contre des personnages de contes de fée dans 3 missions supplémentaires. Evil of the Caribbean avec des pirates, est un DLC parodique aux films Pirates des Caraïbes qui ajoute des monstres et des lieux pendant 3 missions.

Lord of the Kings est un clin d’œil au Seigneur des Anneaux et la légende Arthurienne, ce DLC propose une nouvelle histoire dans un DLC de 3 missions. Cependant, ce n’est pas fini, puisqu’une nouvelle carte d’escarmouche va sortir à l’occasion de ce portage. Elle sera accompagnée de multiples mises à jour gratuites.

Niveau scénario, ce troisième opus confie au joueur, tout comme le second, les rênes du Mal Absolu pour se débarrasser du Bien. L’histoire du jeu se déroule un peu de temps après les événements de Dungeons 2 mais sur un nouveau continent gouverné par le Brave Paladin Tanos. Celui-ci est aidé de ses amis, le roi nain raciste Grimli, le paladin Elric la Jolie, et Yaina.

De plus, Tanos a adopté une jeune elfe noire nommé Thalya dans le but de guérir son obscurité intérieure et l’empêcher de faire le mal.

Le Mal, lui, s’ennuie depuis qu’il a vaincu le Bien. C’est pourquoi il décide d’aller corrompre des contrées lointaines, mais par le biais d’un représentant (oui, car c’est plus pratique pour lui). Qui de mieux qu’une elfe déjà tiraillée entre le bien et le mal qu’il ne reste plus qu’à faire basculer pourrait faire l’affaire? C’est ainsi qu’il envoie une ombre maléfique pour posséder Thalya.

On reste dans l’histoire, avec la fameuse voix, celle du narrateur. C’est toujours la même, toujours avec son grain de cynisme, d’humour douteux et de références pas toujours évidentes. Il y a beaucoup d’humour dans Dungeons 3, quitte à se moquer de son propre jeu, des personnages ou même des développeurs.

Bon, parfois, il est vrai que c’est un peu lourd, mais en même temps cet humour et cette voix cache un peu la misère. Laquelle? Celle du scénario voyons! C’est le sujet lol. En effet, le scénario est pratiquement inexistant et n’a au final pas grand chose à raconterC’est clairement la narration, donc la voix et les dialogues qui pallient au scénario. Pour preuve, vous aurez même Thalya qui dira « Mais cette histoire n’a absolument aucun sens« , ce à quoi répondra le narrateur « Oui, mais c’est mon histoire, donc elle est forcément géniale« . Bah si ce sont eux qui le disent, c’est que c’est vrai.

Passons maintenant au gameplay. Les habitués ne seront pas dépaysés puisque le titre reprend les bases, alors que les nouveaux venus devront apprendre un certain nombre de mécaniques. Le jeu fonctionne sur 2 mécaniques différentes. Dans la première, il s’agira de la partie création et de défense de donjon. Alors que dans la deuxième, il faudra livrer des batailles en extérieur. Voyons précisément ce qu’il faut faire dans la première partie.

Comme le titre l’indique, on doit construire des donjons. Pour cela, Thalya ne pourra pas donner d’ordre direct à ses unités, elle devra sélectionner les zones que ses fidèles larbins devront creuser pour bâtir et aménager des salles. Ça ne se fait pas n’importe comment, car tout a une cause et effet.

Pour que le donjon et ses habitants évoluent correctement, il faut être attentif à ce que les troupes de la horde aient assez de lits dans leur dortoir pour se reposer.

Il faut des poulaillers pour faire de l’élevage, afin de se nourrir. Il faut des démons et des espaces de stockages pour produire et stocker leur mana, etc. Sinon, vos troupes maléfiques ne seront pas aptes à se battre et vous risquez les grèves. Le tout, en veillant sur votre Cœur de donjon qui est le point stratégique de la défaite.

Pourquoi il faut être apte à se battre? Tout simplement parce que le Bien viendra envahir vos donjons pour tenter de stopper votre progression et il cherchera à aller au Cœur de donjon pour provoquer la destruction du donjon.

Pour protéger votre Cœur, vous avez intérêt à placer des pièges. Évidemment, cela coûte des ressources tant financières que matérielles. Par exemple, l’or à de multiples utilités: payer les salles, payer les troupes, et lancer des recherches.

Pour la deuxième partie, celle des batailles en extérieur, vous n’avez qu’à penser MOBA (Multiplayer Online Battle Arena = vue du dessus, équipes, pouvoirs, batailles). En effet, Thalya devra quitter son donjon pendant chaque mission pour accomplir des objectifs en extérieur.

Les batailles se dérouleront contre les forces du Bien, pour détruire quelque chose ou tuer quelqu’un avec vos troupes dont certaines unités auront pour l’occasion des sorts de zone. Toujours comme dans les MOBA, c’est vous qui donnez les ordres et on joue vue du dessus.

Côté graphismes, c’est simple, mais clair, tout est identifiable. Le style graphique opte pour un style dessin animé mélangé au cartoon. Un choix qui accentue le côté humoristique de Dungeons 3.

Bien qu’il s’agisse des forces maléfiques, les teintes de couleurs sont chaudes et pétillantes. Les effets des sorts sont assez réussis sans non plus être mirobolants. Par contre, la soundtrack c’est un peu chiant, car on dirait que c’est la même piste en boucle.

NOTE: 14/20 – En somme, je dirais que Dungeons 3 Complete Collection est généreux en termes de durée de vie. La voix du narrateur et les commentaires de Thalya animent et dynamisent les parties, tout en nous faisant plus ou moins sourire selon les blagues.

Cependant, l’interface demande de la maîtrise, et il n’y a pas de tutoriel, il faut prendre le temps de comprendre les choses. Enfin, malgré des objectifs variés qui permettent de maintenir une dose d’intérêt, les parties deviennent similaires, donc répétitives à souhaits. De plus, le jeu souffre d’une lenteur décourageante.

Le portage sur switch me semble réussi et je trouve que c’est le genre de jeu qui s’y prête bien. Voilà, avis à tous: profitez d’être le méchant de l’histoire, ce n’est pas tous les jours!

💎 Review réalisée à partir d’une version presse Switch.

Points Positifs

● Grosse durée de vie.
● Voix off et de Thalya.
● Portage réussi.
● Idéal sur Switch.
● Jouer les méchants.

Points Négatifs

● Interface qui demande du temps à prendre en main.
● Pas de tutoriel.
● Deviens répétitif.
● Lent.

Informations

Sortie: Le 15 septembre 2022
Langue: Textes FR
PEGI: 16
Dispo: Switch
Éditeur: Kalypso Media Digital
Développeur: Realmforge Studios
Mode: Solo, multi en ligne
Durée: 26h
Complétion: 57h

Un autre test de jeu de stratégie ici

💜 Aidez-nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu!


En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Karma Shachou

Joueuse de RPG avant tout, elle a pourtant commencé avec Tetris sur les WC. La passion (geek, pas les WC) a persisté sur le blog en 2012 avec rien ni personne, puis, elle a grandi avec de nombreux partenariats et quelques larbins en intérim. Touche à tout, jeux indé/AAA, sauf le sport, les FPS et les MMO (à part SWTOR, une religion de jeunesse), elle poursuit sa route vers la gloire et s'étend même dans d'autres domaines! Par contre, y'a plus de place chez elle: ah les collections!!!

Laissez un commentaire on réagira avec vous!