FPSSimulationTest

Test du jeu vidéo System Shock le remake en 2024

Test du jeu system shock le remake

Comme mentionné en introduction, je ne connaissais pas le titre. Du coup, il m’a semblé pertinent de faire quelques recherches parce que j’aime bien comprendre tout ce qu’il y a derrière un jeu quand je ne le connais pas.

Dans le lot, j’ai trouvé une information intéressante que je vais vous résumer. En gros, le studio avait pour habitude de créer des jeux de type simulation, donjon, dans un monde de fantasy, ce qui leur demandait beaucoup de concentration et de travail. Sous l’effet d’épuisement mental, ils décidèrent d’opter pour la création d’un jeu de simulation, mais cette fois dans un monde de science-fiction. C’est comme ça qu’est né le projet System Shock. Le titre aura même un second opus en 1999!

2072. Le joueur incarne un pirate informatique plutôt doué. Malgré tout, alors qu’il tente d’infiltrer le système informatique d’une grande corporation nommée TriOptimum, il se fait repérer! Le piratage est un délit, cependant le dirigeant de la société, Edward Diego, nous offre d’abandonner les charges si on accepte et réussit à pirater une intelligence artificielle du nom de SHODAN implanté sur la station spatiale Citadel.

On accepte le deal et on réussit le piratage. En récompense, on passe par la case chirurgie pour se faire implanter une interface neurologique très prisée. À la suite de quoi on est plongé dans un coma artificiel.

Sauf qu’à notre réveil, l’IA SHODAN a pris le contrôle de la station, provoquant la destruction et la mort. Avec l’aide d’une agente de la TriOptimum, nous partons sur la station afin de détruire SHODAN qui prévoit de détruire la Terre.

Pour sa sortie en version remake, System Shock n’est plus uniquement réservé aux possesseurs de PC. En effet, le jeu s’offre également une sortie sur PlayStation et Xbox, de quoi laisser un plus large public découvrir le titre de 1994. Notez que ce remake était déjà disponible en version digitale sur PC.

Cette version 2024 est un remake intégral du jeu original qui conserve les mécaniques du jeu de base. Mais pour coller au remake, il y a tout de même plusieurs petits changements/nouveautés, dont des graphismes en HD. Et aussi une refonte des contrôles, une interface améliorée et de nouveaux sons et musiques. En somme, un jeu adapter aux manettes.

Enfin, l’ajout d’une nouveauté plutôt significative pour certains joueurs, (moi ça n’est pas quelque chose qui me dérange), la possibilité d’incarner un avatar féminin. C’est sympa de le proposer et ça n’aura aucune incidence sur le scénario, ni même le gameplay. Par contre, la fin du jeu a été retravaillée.

System Shock se joue à la première personne, il s’agit d’un jeu de tire qui utilise la simulation sim. Ce qui entraine pour le joueur plusieurs choses. Tout d’abord, et je pense que c’est important de le préciser, car je sais que des joueurs n’aiment pas ça: il n’y aura pas de scènes. Pour comprendre le lore et l’histoire, mais aussi pour avoir des indices, il faudra lire et écouter des documents.

Maintenant revenons sur le terme « simulation sim » dont le jeu fait partie. C’est-à-dire que durant votre partie, vous allez devoir résoudre un paquet d’énigmes, et ce, en ayant plusieurs possibilités. Alors oui, c’est un genre qui a souvent été utilisé avec le FPS parce qu’il s’y prête bien.

Donc, les énigmes sont souvent sous forme de puzzle, et vous allez en manger tout du long. Vous irez d’un point A à un point B, mais que si vous avez trouvé le moyen d’y parvenir. Peut-être en passant par le point C. Puis, évidemment, il faudra à un moment donné revenir au point A sans doute en passant cette fois directement par A (donc en contournant B). Vous me suivez? Quoi? Pourquoi tu dors toi là-bas?!! Bref, à force, vous allez devenir un as des panneaux de contrôle et des maps! (Ou pas, laissant juste votre manette faire son baptême de l’air).

De plus, je me dois de vous donner d’autres précisions. System Shock est un jeu de l’époque à la manière hardcore et vous allez le sentir de plusieurs façons. Déjà, le jeu ne vous prendra pas par la main!

Vous me direz, tant mieux, car vous avez 85% de chance que ce soit celle d’un mutant. Plus sérieusement, ce que je voulais dire, c’est qu’il n’y a pas d’indications. Donc pas de marqueur de quête ou d’objectif, pas d’aide sur la carte hormis le niveau. Vos seuls outils seront votre mémoire et votre réflexion.

Il n’y aura que 3 issues sur la station dont une seule avec un bon dénouement. Soit, vous échouez et mourrez en cours de parcours. Soit, la planète est détruite, soit vous réussissez. Oui, c’est dur la vie de hacker justicier!

Revenons sur la station Citadel. Elle est divisée en 9 étages. L’exploration des 3 premiers étages se fera assez facilement, puis arrivé au 4ᵉ vous sentirez la difficulté monter d’un cran. La plupart des étages demandent de détruire des nœuds CPU. Il faudra abaisser des leviers, obtenir des accès, désactiver des champs de force, etc. De quoi vous occupez un moment.

Notez qu’il y a un système de taux de sécurité qui devra être abaissé de plusieurs pourcentages pour pouvoir réaliser des actions. Afin de le baisser, on devra par exemple détruire les caméras de sécurité.

Vous n’êtes pas obligé de tout explorer, mais si vous n’êtes pas à l’aise avec la difficulté, il vaut mieux aller partout. Pourquoi? Parce qu’il y a des items bonus à obtenir, de quoi être un peu plus à l’aise.

Les ennemis seront des humanoïdes zombies cyborg, un bloubiboulga hostile quoi! Ceux qui ressemblent à des zombies ne sont pas spécialement difficiles à tuer, sauf quand ils sont plusieurs à s’agglutiner sur nous.

Les petits vicieux attaquent sur tous les angles ce qui demande d’être vigilant. Comme tout vous veut du mal, même ne pas avoir le bon accessoire peut avoir des conséquences! C’est le cas de la mort par contamination si on ne possède pas l’Enviro-Pack.

Graphiquement, on aura une ambiance différente selon l’étage. De manière générale, si les graphismes rebutaient les joueurs, peut-être que la refonte donnera envie. Ok, ce n’est pas fou, vous aurez encore du pixel, (une volonté de l’équipe), mais ça pique moins que la version de 1994. Niveau couleurs, vous aurez tout un tas de lumières et de néons aux teintes qui rappellent le cyberpunk. Mais surtout qui rappellent les années 80′, 90′.

Pour la partie sonore, comme je n’ai pas connu le jeu de 1994, j’ai écouté les musiques/l’ambiance sonore sur YouTube. Il apparait que cette partie a vraiment été retravaillée. Je dirais que ça fait moins « pauvre », plus immersif et que donc ça sert vraiment le jeu. Après, il n’y a pas de musique partout, car c’est pour mieux coller à l’ambiance 8 clos dans l’espace.

NOTE: 14/20 – Vous découvrez probablement pour la première fois le titre et personne ne vous jettera la pierre. Il faut dire que Doom est arrivé et a balayé tous les autres jeux sur son passage. Pourtant, System Shock est l’un des premiers à proposer la simulation sim.

Le titre a clairement une histoire qui fonctionne encore aujourd’hui en abordant la question des intelligences artificielles. Surtout lorsque l’on voit le bond qu’elles ont fait. Elles sont désormais utilisées pour tout et n’importe quoi, laissant place aux dérives et futures dérives…

Enfin, pour conclure, je dirais que le jeu n’est pas vraiment accessible à tous. Il ne l’était pas en 1994 et ne l’est toujours pas en 2024. En effet, il faut aimer la simulation sim, le gameplay de l’époque, avoir du temps et aimer les puzzles… Ce qui est aussi positif, car ça a permis à System Shock de se démarquer notamment de Doom.

Depuis son remake sur PC, il a su trouver son public en continuant à offrir aux joueurs des patchs d’améliorations. Mais surtout, c’est l’occasion de découvrir un jeu qui a ouvert la voie à d’autres.

💎 Review réalisée à partir d’une version presse PS5.

Points Positifs

● Les puzzles.
● SHODAN qui nous parle mal.
● Portage amélioré.
● Le système de taux de sécurité.

Points Négatifs

● Un genre particulier.
● On ne vous prend pas par la main.
● Graphismes peuvent rebuter.
● La magie du jeu de 1994 peut aujourd’hui ne plus opérer.

Informations

Sortie: Le 21 mai 2024
Langue: Textes FR
PEGI: 16
Dispo: PC, PS5, PS4, Series, One
Éditeur: Prime Matter
Développeur: Nightdive Studios
Mode: Solo
Durée: 16h
Complétion: 31h

Une autre idée de jeu de tir ici

💜 Aidez-nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu!


En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Karma Shachou

Joueuse de RPG avant tout, elle a pourtant commencé avec Tetris sur les WC. La passion (geek, pas les WC) a persisté sur le blog en 2012 avec rien ni personne, puis, elle a grandi avec de nombreux partenariats et quelques larbins en intérim. Touche à tout, jeux indé/AAA, sauf le sport, les FPS et les MMO (à part SWTOR, une religion de jeunesse), elle poursuit sa route vers la gloire et s'étend même dans d'autres domaines! Par contre, y'a plus de place chez elle: ah les collections!!!

Laissez un commentaire on réagira avec vous!