ActionRPGTest

Test The Witcher 3: Wild Hunt Complete Edition

Je viens de me rendre compte que j’ai fauté, oui, je n’ai jamais publié mon test pour THE WITCHER 3: WILD HUNT… Ne me jugez pas les amis, je m’en veux assez comme ça. Voici donc ma review sur ce RPG d’action développé et publié par CD Projekt RED.

Sorti en 2015, puis en 2019 sur switch (sur laquelle il tourne bien vu que je l’ai fait), on va dire que je suis encore dans l’actualité puisque le jeu est sorti il n’y pas si longtemps sur console next-gen.

Le joueur va incarner Geralt de Riv, un chasseur de monstres connu sous le nom de Witcher, ou en français Sorceleur. Le jeu reprend après le 2, Geralt a recouvré la mémoire et décide de retrouver les gens auxquels il tient.

Les Royaumes du Nord sont dévastés et affaiblis par les batailles contre Nilfgaard. Pire, le pays subit une menace bien plus dangereuse, du nom de Chasse Sauvage. Je n’en dirais pas plus. Cet opus propose une histoire profonde et engageante qui emmène les joueurs dans un voyage à travers une variété d’endroits grâce à son riche monde ouvert.

Comme les rues animées de Novigrad, les marais sombres et inquiétants de Velen, des forts, des forêts ect… Ce qui le démarque grandement de ces 2 prédécesseurs! Voici un extrait qui illustre bien l’idée: “Notre directeur de quête, Mateusz Tomaszkiewicz, a déclaré que l’objectif principal était de combiner la philosophie de conception des précédents jeux Witcher, qui consistait à créer une histoire complexe et mature qui a des choix et des conséquences, avec un monde ouvert”, a déclaré à Polygon le concepteur de quêtes senior Philipp WeberLe tout en se déplaçant à cheval dans un monde vivant, mais surtout hostile.

Cette hostilité réside dans les personnages et les créatures ennemis que Geralt croisera tout au long de son périple. Avant tout, notons que les ennemis sont visibles à l’écran et que les combats sont en temps réels.

Pour se défendre au corps à corps, le Sorceleur possède 2 épées, une normale et une en argent efficace contre les monstres. Pour étoffer ses armes blanches, Geralt peut utiliser de la magie à l’aide de Signes. Il y en a 5: YrdenQuenIgniAard et enfin Axii.

Il ne faut pas croire que l’on peut juste jouer en mode bourrin, les Signes ont leur importance, notamment Yrden qui est indispensable pour toucher un ennemi fantomatique. S’il y a trop d’ennemis, Axii pourra sauver la mise en contrôlant un pélo pour qu’il tue ses propres camarades, le temps pour vous de vous occuper d’un autre homme.

Pour vous aider, vous pourrez également compter sur des potions, des huiles, des décoctions et des bombes. Les huiles vous aideront contre certains types d’ennemis comme les vampires ou les créatures maudites. Les potions vous redonneront de la vitalité ou vous immuniseront contre du poison. Bref, il y en a de toutes sortes, mais il faudra au préalable connaitre les Formules pour les crafter. Il en va de même pour l’équipement, il vous faudra posséder des Schémas.

Évidemment, l’XP ne se gagnera pas seulement grâces aux affrontements. Le monde ouvert de Wild Hunt est rempli de quêtes secondaires et d’activités, donnant aux joueurs la liberté d’explorer et de découvrir de nouvelles choses à leur propre rythme.

Le gameplay est donc basé sur un système de quêtes principales et secondaires. Ainsi que des activités optionnelles telles que la chasse aux monstres, la collecte de plantes, remporter des parties de Gwent (le jeu de cartes locales), chercher des trésors (ou Schémas) ou encore remplir des contrats.

Pour un peu de frivolité, vous pouvez essayer tout un tas de romances (mais attention, votre infidélité aura des conséquences avec Yennefer et la fin du jeu). De surcroit, le jeu propose un système de progression de personnage très bien conçu, permettant aux joueurs d’adapter Geralt à leur style de jeu. En progressant et en investissant dans différentes capacités et talents.

En parlant de conséquences sur le cours du jeu, vous pouvez décider du sort de certains personnages. Comme avec Le Petit Batard que vous pouvez tuer ou épargner, dans les deux cas, il finira comme il le mérite mais une manière sera plus lente.

Très souvent, les choix et leurs conséquences auront un impact sur les quêtes secondaires, et très peu sur la quête principale.

Par contre, lorsque les choix sont sur la quête principale, il faudra faire attention, car ils changeront votre fin, et autant vous dire que vous pourrez être très très déçus.

En fait, je savais que j’allais être frustrée si je me trompais, donc j’ai regardé une soluce juste pour ça.

NOTE 18/20 – Graphiquement, The Witcher 3 était beau à sa sortie, je trouve qu’il y avait beaucoup de détails dans les décors, les environnements et les vêtements. Après, oui, je suis d’accord, sur switch, il n’est plus aussi beau, forcément des concessions ont dû être faites.

Enfin, pour les versions next-gen, sachez que la différence visuelle est bien là! En ce qui concerne la musique, il y a vraiment des pépites faisant intervenir de vrais artistes tel que Percival un groupe de musique folk.

Pour les bruitages liés aux combats, CD Projekt Red a profité d’un événement médiéval nommé La Bataille de Grunwald pour capturer tous les sons dont ils avaient besoin. Bref, ce troisième volet est, je trouve, immersif et offre de bonnes heures de jeux non forcées.

💎 Review réalisée à partir d’une version PS4 et Switch.

Points Positifs

● Ah Geralt!
● Une longue durée de vie.
● Un mode riche.
● Beau à l’époque et encore plus sur next-gen.
● OST incroyable.

Points Négatifs

● Quelques sacrifices pour la version Switch.
● Beaucoup de choses à assimiler.

Informations

Sortie: Le 15 octobre 2019
Partenariat: /
Langue: Texte & voix FR
PEGI: 18
Dispo: Switch, PS5, PS4, One, Series
Éditeur: CD Projekt
Développeur: CD Projekt Red
Mode: Solo

💜 Aidez-nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu!


En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Karma Shachou

Joueuse de RPG avant tout, elle a pourtant commencé avec Tetris sur les WC. La passion (geek, pas les WC) a persisté sur le blog en 2012 avec rien ni personne, puis, elle a grandi avec de nombreux partenariats et quelques larbins en intérim. Touche à tout, jeux indé/AAA, sauf le sport, les FPS et les MMO (à part SWTOR, une religion de jeunesse), elle poursuit sa route vers la gloire et s'étend même dans d'autres domaines! Par contre, y'a plus de place chez elle: ah les collections!!!

2 réflexions sur “Test The Witcher 3: Wild Hunt Complete Edition

Laissez un commentaire on réagira avec vous!