TestVisual Novel

Test de Sunny Café, le Visual Novel garanti sans chicorée

AVIS AUX FANS DE CAFÉ ET AUTRES MYLOKAPHEPHILES (33 points au Scrabble eh ouai). Un petit Visual Novel sans prétention ça vous tente ? Je vous présente Sunny Café, sorti le 27 mars 2024, du studio Taïwanais GameNobility : un titre narratif cosy, dans lequel vous allez servir des cafés.

Saura-t-il toucher le monde comme l’ont fait les 2 Coffee Talk ? Honnêtement, cela m’étonnerait fort, mais il a tout de même de belles qualités. Munissez-vous de votre plus chouette mug, on y va !

Romance (dé)caféinée taïwanaise

Après Twice Reborn, c’est reparti pour un Visual Novel Eastasiasoft ! Alors, comment vous en résumer l’histoire ? Parce qu’on est bien d’accord que c’est ça qui nous intéresse en premier lieu dans ce type de jeu. Normalement. Alors…

Nous sommes à Tainan, ville taïwanaise. Vous incarnez Bowen Wu, un jeune homme s’occupant du café de ses parents en leur absence. Vous découvrirez dans cette histoire la fille de ses rêves, Kathy Gu, son meilleur pote agaçant, le manager aux bons conseils… Ensemble, ils vont vivre des situations qui les aideront à poursuivre (ou non) leurs rêves et à comprendre l’importance de l’amour de l’amitié du café. Comment ? Que dites-vous ? Cela vous parait un peu cliché ? Mais non…

Je pense que vous l’avez compris, le titre ne brille pas par sa trame narrative. C’est mignon et cosy, mais il ne se passe vraiment pas grand chose (sauf si vous pensez que parler des règles d’une fille est un évènement). Je suis d’accord que c’est le principe du Slice of Life, mais là c’est plutôt plat. Probablement mon grand âge : je suppose que cela m’aurait plu adolescente, mais c’est difficile à dire.

Pourtant force est de constater qu’il y a du texte à lire ! A tel point que je me suis plusieurs fois retrouvée à piquer du nez pendant la lecture. Plus de doute, ce n’est pas l’histoire le problème, mais bien le poids des années qui filent et qui ne s’arrêtent plus… Jeunesse insouciante et nuits blanches ne vous reverrai-je donc jamais ? Je vais retenter en buvant beaucoup de café ce soir (TACHYCARDIE TIIIIME !!!), j’espère avoir de bons résultats. Je vous tiendrai au courant.

L’intérêt de Sunny Café… Le café justement

Cependant, je vous l’avais dit en introduction, il y a de belles qualités. En voici une déjà pour commencer : tout ce que l’on apprend sur le café !

La devise du studio : « Play for fun, play for knowledge ». Clairement on sent que c’est exactement ce que les devs ont tenté de faire ici. Vous allez régulièrement vous retrouver à faire des cafés pour les autres personnages. Mais attention, pas n’importe comment ! Parce que Bowen wu, c’est un véritable NERD du kawa. Donc vous allez :

  • sélectionner le café ayant les arômes les plus susceptibles de plaire à la personne en face de vous ;
  • peser le nombre de grains nécessaires ;
  • mixer à la bonne mouture ;
  • mouiller le filtre ;
  • décrire les arômes à votre client·e ;
  • verser l’eau dans le filtre.

Chaque action citée plus haut sera l’occasion de faire un mini-jeu (beaucoup plus facile pour certains en version tactile qu’à la souris, je vous préviens). Et l’occasion d’en apprendre plus sur les différents grains de café et les bonnes manières pour en faire un excellent café. Attention, ON NE PLAISANTE PAS. AVEC. LE CAFÉ. Vous bénéficierez d’une note à la fin, qui influencera vos relations avec les autres personnages. Heureusement, le titre reste sympa et vous pourrez recommencer si vous ratez. On est là pour apprendre et s’amuser on a dit.

Vous trouverez également différentes cafetières dans le décor et cliquer dessus vous permettra également d’en apprendre plus sur les différentes manières de se faire couler un p’tit kawa. Personnellement, c’est ce que j’ai préféré.

Même si les mini-jeux ne sont pas extraordinaires, j’ai beaucoup aimé « faire semblant » de préparer du café et j’ai appris plein de choses (mission réussie pour la partie knowledge, bravo). Je regrette qu’il n’y ait pas eu plus de choses à faire, comme deviner quelque café choisir pour chaque client·e… J’aurai également beaucoup aimé quelques puzzles dans cette partie (autres que le memory card).

Un jeu qu’on aimerait boire comme un café d’exception (Georges si tu passes par là)

Les graphismes du titre sont très jolis, j’ai tout particulièrement apprécié les décors. Je les ai tellement aimés que la moitié de ma première run s’est faite sans le moindre personnage devant. Un bug. « C’est pas trop mal pour l’instant, Sunny Café, mais on a du mal à savoir qui parle ». NORMAL, SIMONE, NORMAL. J’ai heureusement fini par me rendre compte du problème et à le réinstaller sur Steamdeck. Problème résolu. Mini-jeux en version tactile : franchement bien mieux aussi. Tout bénef. Et je pourrai m’endormir directement dans mon lit quand le jeu m’ennuiera à nouveau.

Et justement, les personnages, parlons-en : ils sont très sympas à regarder. Rien d’original ici mais ça reste plutôt réussi. On notera l’absence de fan-service et on dit merci pour ça ! Leur version chibi est aussi très mignonne, bref, ça vaut bien un A- (t’as vu jeu, moi aussi je te mets des notes).

Les dialogues ont également été doublés en chinois, ce qui n’était pas pour me déplaire niveau immersion. Et concernant la musique, quelques morceaux de Jazz Lounge vous accompagneront pendant votre lecture. Ni affreux ni géniaux, vous pourriez même vous mettre à les siffloter sans vous en rendre compte la prochaine fois que vous prendrez l’ascenseur (ça vous changera de Calogero).

NOTE: 15/20 – Comme je l’ai évoqué plus haut, je ne vous conseille pas ce titre pour l’histoire. Mais ! Sunny Café reste un Visual Novel charmant.

Si vous parlez anglais, n’avez rien à faire lors d’un dimanche pluvieux et possédez une bonne couette, ça peut valoir le coup. Surtout si vous aussi vous avez une grosse passion pour le café et que vous avez envie de découvrir plein de choses dessus.

💎 Review réalisée à partir d’une version presse Steam.

Points Positifs

Points Négatifs

Informations

Sortie : Le 27 mars 2024
Langue : Texte anglais
PEGI : 12
Dispo : PC, One, Series, PS5, PS4, Switch
Éditeur : Eastasiasoft
Développeur : GameNobility
Mode : Solo
Durée : 4h
Complétion : 5h30

💜 Aidez-nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu!


En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

SalbeT

Née avec une manette dans les mains, tout a commencé à 3 ans sur Shinobi. Bien plus branchée jeux indés que AAA, mais toujours présente quand il s'agit de crier son amour pour The Witcher 3 ! Éclectique, elle a quand même des styles de prédilection : les visual novels et autres jeux narratifs, les point'n'click, les jeux de survie/aventure, les rogue-lites, les jeux en coop, les…

2 réflexions sur “Test de Sunny Café, le Visual Novel garanti sans chicorée

  • Bon, bah… J’ai testé l’abus de café, j’ai bien fait de la tachycardie, mais j’ai piqué du nez quand même !

    Répondre

Laissez un commentaire on réagira avec vous!