Dungeon crawlerRPGTest

Test du jeu The Legend of Legacy HD Remaster

Beaucoup sont venus chercher richesses, gloire et trésors légendaires, mais à la fin, ils ont tous disparu, engloutis par les ténèbres. Découverte il y a dix ans, l’île d’Avalon est entourée de mystère, dont celui du Star Graal.

Personne n’a vu le cœur de cette île, maintenant réveillée de son sommeil éternel. Ses profondeurs cachent-elles un escalier vers le paradis ou les portes de l’abîme? C’est l’histoire d’une vérité encore inconnue, issue de l’héritage des anciens dieux nommés Elementals.

Le fond de l’histoire puise donc dans la Légende Arthurienne, en atteste l’île d’Avalon qui est le paradis perdu où les héros étaient conduits à leur mort. Le Graal quant à lui peut bien se trouver là où les auteurs le souhaitent. Et si comme moi, vous aviez étudié en Littérature les œuvres de Chrétien de Troyes, le Graal se trouvait chez le Roi Pêcheur. Alors, pourquoi pas sur l’île d’Avalon.

Déjà, vous avez vu les dessins? Ça ne vous fait pas penser à des jeux comme Final Fantasy 4 Heroes of Light, SaGa Frontier 2? Moi, grave. Et ce n’est pas anodin, car l’illustratrice c’est Tomomi Kobayashi qui justement s’est occupé de SaGa Frontier 2, Disgaea 4, les Romancing SaGa.

Ce n’est pas fini pour le beau csting, car vous trouverez Kyoji Koizumi concepteur sur The Legend of Zelda: Majora’s Mask 3D, FFIIV et Anthologie. Ou encore le scénariste Masato Kato qui a travaillé en autre sur Chrono Trigger ou FFXI. Je, vous l’avez dit, du lourd! Mais surtout, on voit clairement les inspirations.

Au rayon des changements, vous trouverez un lissage HD des textures et une amélioration graphique. Malgré tout, on sent et on voit tout de même que le titre date. Ce constat, je le fais sur Switch, je ne sais pas si c’est mieux ou plus flagrant sur PS5.

Vous aurez aussi plusieurs fonctions pour aider les joueurs qui n’ont pas l’habitude avec le genre. Comme par exemple pouvoir sauvegarder n’importe où/quand et non uniquement à l’INN. Pour sa nouvelle jeunesse, The Legend of Legacy s’offre dont une accessibilité.

On nous laisse commencer l’aventure avec le personnage de notre choix parmi les 7. Puis, on fera très vite connaissance du duo qui nous accompagnera. Un duo justement prédéfini par le choix de notre héros. Vous avez vu la grenouille? Ca ne vous rappelle pas un certain Chrono Trigger? (Tenez, cet ouvrage sur Chrono Trigger parle justement de la grenouille, ça peut vous intéresser).

Bref, peut-être vous allez choisir votre personnage en fonction du petit résumé ou de son arme (qu’on voit sur l’image). Personnellement, j’ai pris Meurs, car c’est un Elementalist et aussi parce que je me suis demandée s’il allait mourir tout le long du jeu. Ok, blague de merde, je sors.

Vous l’avez saisi, vous aurez un duo différent selon votre choix, mais l’histoire principale ne sera pas impactée. Il n’est donc pas utile d’essayer plusieurs héros, sauf si vous souhaitez découvrir des dialogues qui diffèrent. Bien sûr, vous pourrez changer de duo le moment venu, mais le jeu est tellement casse-pieds en montée de niveau qu’il vaut mieux rester sur son premier choix.

En avant aventurier explorateur!

Depuis la mise en route du jeu, c’est une voix off féminine qui narre le fond principal de l’histoire. Cette voix colle parfaitement au genre du jeu. Le périple commence dans la Forest Ruins. Évidemment, ce début de partie va vous familiariser avec le concept. Et ne vous inquiétez pas si vous n’avez accès à aucun menu, ça viendra par la suite.

On nous explique que la région est au final non explorée, ce que l’on savait déjà. Donc remplir des cartes pour autrui sera très précieux et surtout ça nous rapportera des récompenses. Pour matérialiser le fait que le lieu que nous foulons est totalement inédit et Inconnu, les concepteurs ont choisi de faire apparaître l’environnement tel un livre d’image pop-up. Je n’avais jamais vu ça à part dans ce jeu, c’est original, mais au final sans grand intérêt.

Les ennemis nous repèrent et nous foncent dessus pendent un moment. Ils ont pas mal de vie déjà en début de partie, donc autant en éviter, car il n’y a rien pour se soigner. Oui, je vous l’avais dit, nous sommes dans un RPG, mais, ce que je n’avais pas encore mentionné, c’est la mécanique de dungeon crawler. Une fois le tour terminé, nous partirons pour la seule ville de l’île, Initium.

Dans cette ville, il y a beaucoup de vie comparé aux phases d’exploration, mais sinon ça reste maigre. La ville est un camp refuge pour les explorateurs. C’est Lord-Founder qui la chapeaute et comme son nom l’indique, c’est lui qui a découvert Avalon et fondée la ville.

Niveau possibilité, vous pouvez collecter des infos au Bar. Allez chez le marchand (Shop) pour vendre vos cartes ou acheter de l’équipement. Et enfin, vous reposez dans l’INN. C’est également dans l’INN que vous pouvez effectuer une sauvegarde auprès de Coco. Ou bien changer la formation de votre équipe auprès de l’aubergiste.

D’ailleurs, il faudra penser à repérer les PNJ qui différent par leur style, car ce sont les autres personnages jouables que vous pouvez recruter.

S’il y a bien une chose que l’on comprend très vite dans The Legend of Legacy, c’est que l’histoire est loin derrière le gameplay. En effet, le cœur du jeu est bizarrement dans la cartographie. Un choix qui impacte tout le reste! En premier lieu, il n’y a pas de menu pour mettre ses points d’XP.

D’autre part, on ne choisit pas non plus quelles compétences débloquer. C’est le jeu qui décide de tout. C’est en combat que vos niveaux montent (attributs et compétences) à force d’utiliser vos compétences. Et c’est aussi au gré du hasard que vous en découvrez d’autres. C’est très bizarre, personnellement, je n’aime pas, car je me sentais à l’écart…

La cartographie qui rapporte

Une zone se compose de plusieurs cartes qui se révèlent en pourcentage de découverte. Votre objectif est d’arriver à 100% sur chaque carte. Les gains étant proportionnels à votre pourcentage de découverte. Vous comprenez maintenant l’intérêt de faire les 100%.

Cependant, obtenir les 100% demandera de la force mentale… Notez qu’une fois que vous vendez votre cartographie, les zones deviendront plus « faciles ». Ce qui me fait venir à l’autre point. Soit, vous rendez votre cartographie à 100% est empoché la grosse récompense, soit vous la rendez lorsque vous en avez marre. Dans ce deuxième cas de figure, certes, vous aurez plus de tranquillité sur la carte, mais moins de gains.

NOTE: 12/20 – J’aime beaucoup les graphismes de ce jeu, déjà à l’époque, je l’avoue. Sur Switch ça passe, mais on sent tout de même le poids des années. Les donjons/cartes d’une même zone se ressemblent fortement. Et même si les traits des décors style aquarelles sont jolis, il y a peu de détails. Je dirais même que c’est fade.

Je pense que comme beaucoup, on a envie d’essayer The Legend of Legacy lorsque l’on voit la liste d’artistes. Cependant, à l’heure actuelle où l’on peut trouver une ribambelle de RPG de qualité, a-t-on envie de faire ce titre? Pour moi, c’est un moyen oui, uniquement parce que je suis nostalgique de ma 3DS.

Les défauts de l’époque sont toujours là, mais la revisite est bienvenue. Je suis sûre que cette seconde chance sera bénéfique auprès de non habitués aux RPG. N’hésitez pas à essayer la démo, mais notez qu’il n’y a toujours pas de traduction française.

💎 Review réalisée à partir d’une version presse Switch.

Points Positifs

● Environnement en image pop-up.
● Les personnages en chibi.
● Le style aquarelle.
● Le choix du héros parmis les 7.

Points Négatifs

● Le farming obligatoire.
● Difficulté en yoyo.
● Le système de leveling étrange, aléatoire, pour un RPG.
● Souvent dans le flou pour le gameplay.
● Répétitif.

Informations

Sortie: Le 22 mars 2024
Langue: Textes EN
PEGI: 12
Dispo: PS5, PS4, Switch, PC
Éditeur: NIS
Développeur: FuRyu
Mode: Solo
Durée: 31h
Complétion: 75h

💜 Aidez-nous en partageant cette page, cela nous permet de vous proposer plus de contenu:

Karma Shachou

Joueuse de RPG avant tout, elle a pourtant commencé avec Tetris sur les WC. La passion (geek, pas les WC) a persisté sur le blog en 2012 avec rien ni personne, puis, elle a grandi avec de nombreux partenariats et quelques larbins en intérim. Touche à tout, jeux indé/AAA, sauf le sport, les FPS et les MMO (à part SWTOR, une religion de jeunesse), elle poursuit sa route vers la gloire et s'étend même dans d'autres domaines! Par contre, y'a plus de place chez elle: ah les collections!!!

Laissez un commentaire on réagira avec vous!

En savoir plus sur Le Blog Geek

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading